Brain Pickings

Les lectures Mercredi 06 août 2014

Réécoute
Dernières diffusions
21/08/14 WeLoveWords
19/08/14 Twittérature
Brain Pickings
Dans la famille des mood boards, de la web-serendipité et des curations heureuses, il y a Brain Pickings. Un site de pérégrinations littéraires et de miscellanées neuro-scientifiques qui va très vite rejoindre votre onglet Favoris.

On tombe parfois, au hasard d’une lecture, sur une citation-sacrée. Le genre de leitmotiv qu’on finit par taguer sur un mur de toilettes, un soir d’ivresse – ou par tatouer sur son corps, dans un moment d’absence.

 



Le vandalisme est punissable, le tatouage est regrettable. Laissez-tomber les deux. Brain Pickings est votre nouveau fournisseur officiel de mojo. Gratuit, multimédia, pluridisciplinaire et toujours passionnant, le site de Maria Popova est officiellement reconnu d’utilité publique depuis que la bibliothèque du Congrès des Etats-Unis l’a inscrit dans ses archives digitales.

 

 

 

 

Pourtant, il n’y pas si longtemps, l’étudiante bulgare en communication cumulait encore quatre jobs pour payer ses études à l’Université de Pennsylvanie, dont un dans une agence de publicité. 

Elle découvre la « veille », une pratique courante de la profession qui consiste à s’inspirer des productions de la concurrence.
Pour Maria Popova, les bonnes idées viennent de partout. Surtout de là où on ne les attend pas. Elle créée donc sa propre newsletter. Elle y met le meilleur de ses lectures, des études neuroscientifiques, des trouvailles épistolaires et des conseils pour bien vivre. Le tout à grand renfort de références littéraires et philosophiques, de sciences humaines et existentialistes.

 

Maria Popova


Huit ans plus tard, elle a 470 000 followers, un bon million de lecteurs mensuels et son entrée au classement Forbes des « 30 moins de 30 ans qui comptent dans les médias ». Le New York Times qualifie son site « d’empire littéraire » et l’écrivain William Gibson fait partie de ses fans.

Difficile d’identifier l’ADN exact de Brain Pickings. « Chasseur-cueilleur d'inspiration», il relève à la fois de l’anthologie idéale et de l’exhausteur d’idées. On y trouve aussi bien les conseils méthodologiques d’Albert Einstein que le questionnaire de Proust de David Bowie (avec une mention spéciale pour sa réponse à la question « Quel est votre héros dans la vraie vie ? » « - Le consommateur »).

On apprendra aussi, de la propre bouche de l’intéressé, que Leonard Cohen n’a aucun génie mais une grande force de travail. Anaïs Nin, Albert Camus, Susan Sontag, Virginia Woolf, Carl Sagan, Ernest Hemingway, Bob Dylan, pour n’en citer que quelques uns, font partie des apparitions récurrentes.

Jetez aussi un œil à son Literary Jukebox : une idée simple en soi, mais amusante.

Il faut aimer se perdre dans la tête des autres pour prendre toute la mesure de ce site-pépite, véritable compilations d’écrits roboratifs. Il faut aimer l’”American way of thinking” aussi, tant reviennent « the meaning of life », « inner center » et “blessing”. Maria Popova, aussi bulgare soit-elle, vous gratifie sûrement d'un "you're amazing" lorsqu'elle vous claque un hug. Il suffit de l'écouter parler de son bébé pour s'en convaincre:

Le noyau éthique derrière Brain Pickings est que la créativité est une force combinatoire. C'est notre capacité à puiser dans nos ressources mentales - connaissances, idées, informations, l'inspiration, et tous les fragments qui peuplent nos esprits - que nous avons accumulé au fil des ans juste en étant présent, vivant et éveillé dans le monde, et de les combiner dans de nouveaux moyens extraordinaires. Pour essayer de créer et de à contribuer  vraiment au monde, nous devons être en mesure de nous connecter à une multitude de disciplines, de combiner et recombiner ces morceaux et construire de nouvelles idées.


 

Mais quand vos gourous s’appellent Fitzgerald, Ray Bradbury ou Georges Orwell, on est prêt à pardonner beaucoup.

 


 

 

Photo : Salomé Kiner

Retrouvez toutes les chroniques de Salomé Kiner

Suivre Salomé Kiner sur Twitter

Abonnez-vous au podcast : RSS et iTunes

 

Commentaires