Blur met les Eurocks sur orbite

le Reportage de la Rédaction Lundi 08 juillet 2013

Réécoute
Dernières diffusions
Blur met les Eurocks sur orbite
Carton plein pour les Eurockéennes 2013. Le festival a enregistré un record d'affluence : 127 000 visiteurs en quatre jours. Et pour leur unique date française, les anglais de Blur ont offert un final électrisant.

 

Un nouvel album promis en 2012. Et l'annonce d'une "séparation imminente" quelques mois plus tard. Depuis, toujours rien dans les bacs (hormis le single "Under the Westway" publié le 2 juillet) mais Blur est vivant et bien vivant.

Sur la grande scène du Malsaucy, Damon Albarn et ses compères ont livré un set millimétré. Entamant avec le classique "Boys and Girls", les british ont enchainé les tubes dans un revival 90's énergique.

Damon Albarn © Jérémy Cardot Pic Ink 

 

Blur sur scène, c'est toujours un événement. Y compris pour les plus jeunes des festivaliers qui n'ont pas connu la grande époque de la brit-pop. Vue la très longue liste de tubes à leur catalogue, les londoniens ont de quoi mettre tout le monde d'accord. Il l'ont prouvé avec "Song 2" hier soir lors d'un final en apothéose. Le  "whooo whooo" le plus célèbre de l'histoire de la musique, entonné ci-dessous lors de leur grand retour à Hyde Park en 2009.

 

25 ans et toutes leurs dents

Pour célébrer leur quart de siècle, les Eurockéennes avaient vu grand : quatre jours de paix, d'amour et de musique. C'est un jour de plus qu'à Woodstock et le public a suivi : les soirées de vendredi et de samedi ont affiché complet avec 33 000 spectateurs (30 000 le jeudi et 31 000 le vendredi.)

Le festival s'était déjà tenu sur quatre jours en 1992 et 1999, mais la fréquentation n'avait pas été à la hauteur. Pari réussi cette année pour Jean-Paul Roland, le directeur des Eurockéennes :

127 000, record battu © Jérôme Tournier

Les organisateurs n'ont pas encore décidé si la formule quatre jours serait reconduite en 2014. Mais cette année record confirme la bonne santé des grands festivals français. Prochaine étape dans un peu moins de deux semaines, du côté de Carhaix dans le Finistère. Le Mouv' passe d'est en ouest pour vous faire vivre les Vieilles Charrues.

 

 

Reportage pour le Mouv' d'Audrey Morellato

 

Commentaires