Blake et Mortimer, as usual

La Pop au carré Jeudi 11 décembre 2014

Réécoute
Blake et Mortimer, as usual
Le duo britannique tout en pipe et veste en tweed est de retour dans un 23e album, "Le bâton de Plutarque", désormais assuré par Yves Sente et André Juillard, des amoureux de l'univers d'Edgar P. Jacobs, et ça se voit.

 

"André m'a rappelé que Jacobs avait écrit dans ses mémoires les biographies de ses personnages principaux." Un canevas jamais mis en image dans lequel Yves Sente, le nouveau scénariste de Blake et Mortimer, se replonge, voilà quelques années. Il y apprend par exemple que Francis Blake était squadron leader dans la Royal Navy. "A part pour Olrik, les descriptions étaient assez précises." Il lui prend l'envie de réutiliser cette mine d'informations.

 

Extrait de "Blake et Mortimer, tome 23 : Le bâton de Plutarque", par Y.Sente et A.Juillard © Dargaud, 2014

 

"Yves, en lisant Le secret de l'Espadon, s'est demandé comment Blake et Mortimer avaient rencontré Olrik, puisque visiblement, ils se connaissent. Moi, ce sont des choses auxquelles je n'avais pas fait attention." André Juillard s'amuse en constatant qu'on ne sait pas non plus pourquoi le fameux Olrik connait le Golden Rocket et l'Espadon "alors que ce sont des avions ultra-secrets."

Un flou artistique dont les héritiers d'Edgar P. Jacobs s'emparent dans ce Bâton de Plutarque, leur sixième album ensemble (chez Dargaud). Ils en font une aventure d'espionnage en pleine Seconde Guerre mondiale, mais surtout un prequel au Secret de l'Espadon, étoffent le passé des héros et corrigent les quelques oublis du maître. "Il fallait expliquer comment Blake et Mortimer peuvent à habiter à Park Lane, un quartier trop huppé pour leurs petites bourses." Yves Sente s'en amuse : "On peut dire aujourd'hui que Le secret de l'Espadon est un scénario parfait."

 

Extrait de "Blake et Mortimer, tome 23 : Le bâton de Plutarque", par Y.Sente et A.Juillard © Dargaud, 2014


Prequel oblige, les lecteurs fidèles connaissent déjà la fin de l'histoire, mais ne serait-ce que pour découvrir comment Blake et Mortimer en sont arrivés là, cet album est déjà un plaisir. Les haters, eux, ne changeront pas d'avis : on retrouve dans ce 23e tome tous les ingrédients de la série, un flegme très britannique et des philactères maousses. "Je n'essaie plus de calquer les mises en scène de Jacobs", assure André Juillard. "Après six albums, je laisse revenir petit à petit mon naturel." Un naturel toutefois très fidèle à la ligne claire historique. Les haters détesteront, les fans continueront d'adorer, old chap !

 

Extrait de "Blake et Mortimer, tome 23 : Le bâton de Plutarque", par Y.Sente et A.Juillard © Dargaud, 2014

 

Toute l'actu de la bande dessinée sur le Mouv', c'est par ici. 


Chaque jour le Mouv' met la Pop au carré, reportages à écouter par ici.

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes.

Reportage : Augustin Arrivé

Illustration de couverture : Blake et Mortimer, tome 23, par Y.Sente et A.Juillard © Dargaud, 2014

Commentaires