Blablamour(s)

le Reportage de la Rédaction Jeudi 20 mars 2014

Réécoute
Dernières diffusions
Blablamour(s)
Ce jeudi, love is ON air. C'est la Journée de l'Amour sur Le Mouv'. La rédac du Mouv' a cherché des paroles d'amour qui sortent de l'ordinaire. Ou pas. Témoignages.

Tout le monde peut parler d'amour. On aurait pu questionner n'importe qui d'ailleurs : un inconnu dans la rue, un couple à une terrasse, ou encore plus simple, les collègues à la machine à café. Mais on a choisi de se creuser un peu la tête. 

 

Quand il me prend dans ses bras...

Madame Paillard, elle est née dix ans après Edith Piaf, en 1925. Sa voisine, Pauline, en 1983. Un soir, après la météo, Pauline a toqué à sa porte pour lui demander comment c'était l'amour avant, quand on se bécotait dans les bals. Et ce qu'elle pense des amoureux d'aujourd'hui. Dialogue inter-générationnel autour de l'amour, la drague, le vivre-ensemble. 

 

Qu'est-ce que vous appelez "draguer"? Ca se voit quand on se plait, non?


 

Same player, shoot again

Lui, il préfère se qualifier de "serial rencontreur". Bon d'accord. Julien a 34 ans, il vit à Paris. Depuis six ans, il fréquente assidûment les sites de rencontres. Il les a tous testés, du moins les gratuits, du mythique Meetic à la très tendance appli Tinder (connectée via Facebook). Plutôt beau gosse, il n'aurait pas de mal à trouver l'amour dans la rue ou par le truchement des copains. Ca lui arrive parfois, le dimanche. Les autres jours de la semaine, il "date" ses amours 2.0.

Julien cherche l'amour et multiplie les conquêtes 2.0, par Bénédicte Dupont

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Julien cherche l'amour et multiplie les conquêtes 2.0, par Bénédicte Dupont

 

Homo je t'aimus

Parler d'amour, c'est sympa. Mais ça peut l'être un peu moins quand cet amour sort de la norme, quand il faut l'assumer. Avant, Bénédicte aimait les garçons, enfin c'est ce qu'elle croyait. Et puis à 21 ans, elle a compris qu'elle aimait les filles. C'est à ce moment là qu'elle a prononcé son premier "je t'aime".

 /CC Flickr Assassin de la police

L'amour homo c'est juste le risque de râteaux démultiplié


 

Je t'aime. Toi aussi. Toi aussi. Toi aussi...

Guilain Omont défend le polyamour, ces amours plurielles, simultanées, non cachées. Net-entrepreneur, il vit à Berlin et a créé le site amours.pl. A 32 ans, il est en couple avec son "amoureuse principale". Mais Guilain a aussi des "amoureuses secondaires". Ca tombe bien, son amoureuse #1 a aussi des seconds couteaux. Car tout ce petit monde est consentant. 

Guilain Omont, polyamoureux, par Bénédicte Dupont

 

Témoignages recueillis par Bénédicte Dupont de la rédac du Mouv'

Les choix actu du Mouv', c'est tous les jours dans le Reportage de la Rédaction

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes


Commentaires