Bill Gates veut une capote "nouvelle génération"

L'actualité numérique Lundi 25 mars 2013

Réécoute
Bill Gates veut une capote "nouvelle génération"
Bon à jeter ! Voilà ce que pense le papa de Microsoft du préservatif dans sa forme actuelle, qui n'a connu aucune révolution majeure sur ces 50 dernières années. Du coup, lui et sa femme ont lancé un grand appel à projet visant à créer la capote du futur. Avec à la clé, de 100 000 à un million de dollars.

 

Ce qui ne veut pas dire pour autant que Bill et Melinda ont une passion bizarre pour notre vie intime ! S'ils veulent dépoussiérer la capote, ce n'est pas pour un simple délire geek mal placé mais pour aider à mieux protéger l'humanité, en incitant une bonne fois mecs comme nanas à chausser la capote.

Car selon eux, elle resterait fortement indésirable et peu attractive. Pour la fondation du couple, "l'inconvénient majeur" du préservatif est "l'idée que s'en font les hommes", à savoir que le bout de latex ruinerait leur bon plaisir.

 

 

A vos idées donc pour inventer la capote du futur ! Les Gates promettent 100 000 dollars pour aider au démarrage du projet qui leur semblera le plus innovant et prometteur, et évoquent même une aide de 1 million de dollars si l'idée se révèle vraiment fructueuse ! 

Et déjà, forcément, les projets bidons et les blagues potaches fusent sur Internet, consistant le plus souvent à se demander si le machin devra forcément tourner sous Windows 8. Personnellement, je redoute les plans de capote sociale, qui serait à Microsoft ce que sont déjà les lunettes à Google : du latex connecté qui tweeterait en temps réel les statistiques du coït et facebookerait une jolie infographie tout en couleurs une fois celui-ci terminé. L'idée d'un petit robot qui viendrait poser le bout de caoutchouc sur le zigouigoui me fait vachement plus marrer, c'est quand même plus sympa (et stimulant) d'imaginer un Wall-E de pénis !  

Bref, les possibilités ne manquent pas et seront retenues sous peine d'être un poil sérieuses et aussi, et c'est tant mieux, accessibles aux pays en développement. Donc à vos cerveaux !

Une capote en claquant des doigts ? C'est possible !

 


 

SONS : 

- Extrait d'une campagne d'AIDES, de 1986, à voir sur le site de l'INA

- Wall-EEEEEEEEE, ça se passe de commentaires

--

Andréa Fradin

Toutes les chroniques Suivez le geek

Abonnez vous aux podcasts : RSS et iTunes 

 

 

 

Commentaires