Bill Gates, rock star aux Solidays

La Pop au carré Lundi 30 juin 2014

Réécoute
Bill Gates, rock star aux Solidays
Franz Ferdinand, De la Soul, Fauve, Metronomy et les revenants de FFF. Solidays 2014 a battu tous les records : 90 groupes, 175.000 festivaliers et des invités de marque. François Hollande s'est fendu d'une visite surprise et Bill Gates a donné le coup d'envoi de ce festival engagé comme lui dans la lutte contre le sida.

A première vue, avec son visage d'ado sur un corps de quinqua, le personnage n'est pas des plus rock. Et pourtant, aux Solidays, la vraie rock star, c'était lui. Retiré des affaires, le fondateur de Microsoft se consacre aujourd'hui à sa Fondation Bill et Melinda Gates, qui finance la lutte contre le sida, le paludisme et la Malaria.

Au premier jour de ces Solidays 2014, il valait mieux être ponctuel pour ne pas manquer l'homme le plus riche du monde. 15h55 : le milliardaire et son staff débarquent à Longchamps à bord de trois véhicules aux vitres fumées. 16h pile : Début d'un discours de 15 minutes devant un parterre de curieux et de fans hardcore :

Il arrête le business et se consacre aux associations, c'est pour cela que je le considère comme un grand homme. [...] C'est une figure, la plus grande fortune mondiale, j'admire sa réussite. [...] Je suis étudiant en informatique et pour moi, Bill Gates est un dieu.


Bill et ses fans © Sébastien Sabiron


L'histoire entre Bill Gates et Solidays démarre en 2013. A quelques jours du festival, les organisateurs sont approchés par la fondation du milliardaire philanthrope. Profitant d'une dotation bienvenue, Solidarité sida met sur pied une campagne express : Des médicaments pour tous. 58.000 festivaliers organisent un "die-in" hommage aux victimes du sida. Bill Gates est impressionné :

C'est un geste de solidarité qui a marqué. L'image était partout. Les gens vous ont écouté.  Alors à tout ceux qui y ont pris part à cette action. A tout ceux qui en ont compris l'importance : Merci beaucoup (en français dans le texte).


Le die-in des Solidays 2013 © Twitter / Gwladys Huré 


Grâce à l'impact médiatique de ce happening, le gouvernement décide de maintenir le niveau de la contribution française au Fonds mondial contre le sida, la deuxième au monde après les États-Unis. Pas mal, mais Bill Gates ne veut pas en rester là :

Aujourd'hui, la plupart de ceux qui meurent du sida sont loin de nous. C'est facile de les oublier. La lutte contre le sida doit rester une priorité [...] Au total, la France donne environ 1% de son revenu national. Bien sûr, c'est un sacrifice, particulièrement en cette période ou les budgets sont serrés. Mais même en temps de crise, j'espère que la France continuera à tenir ses engagements.


Bill Gates derrière une forêt de caméras © Sébastien Sabiron


Le fond Mondial permet notamment d'offrir des traitements anti-VIH à plus de 6 millions de personnes. En visite surprise dimanche aux Solidays, François Hollande a promis "quoi qu'il arrive de maintenir à l'identique" le niveau de contribution française.

Bill Gates pourra s'en assurer en personne : avant de s'éclipser, il a promis de revenir aux Solidays. Et d'y rester un peu plus d'une demi heure cette fois ci.

Reportage, photos : Sébastien Sabiron.

 


 

Chaque jour le Mouv' met la Pop au carré, reportages à écouter par ici.

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes.

Commentaires