Best-of: Renaud Dely, Henri Vernet et Serge Raffy

Plan B (best of) Vendredi 06 janvier 2012

Réécoute
Best-of: Renaud Dely, Henri Vernet et Serge Raffy
Plan B... Pour Bonnaud, en partenariat avec les Inrockuptibles et le magazine Transfuge. Une émission préparée par Amel Khaldi et Nicolas Guyonnet, mise en ondes par Christian Rose avec le concours des techniciens du Mouv'. Générique: Yegelle Tezeta, de Mulatu Astatke.

François Hollande. Itinéraire secret, un livre de Serge Raffy, publié aux éditions Fayard.

On le surnommait le Grand Méchant Mou, Flamby. Il a perdu du poids et pris de l’épaisseur. Il ne faut pas se fier aux apparences : François Hollande est tenace et increvable. Lors de la campagne présidentielle de 2007, l’homme qui se rêvait président n’a pas vu venir la comète Ségolène et s’est fait doubler par sa propre compagne. Le choc fut rude. Il a survécu et s’est reconstruit, jour après jour. « Le petit boutiquier » du Parti socialiste, le « manœuvrier » qui considérait la politique comme un distrayant jeu de go, s’est émancipé de toutes ses chaînes. Il a refait sa vie. Et son capital politique.

     Il y a un mystère Hollande. D’où lui vient cette ténacité ? Qui est vraiment ce Corrézien d’adoption dont les origines familiales se perdent dans le Pas-de-Calais, pays des mines et des corons ? Serge Raffy dévoile ce que dissimule l’éternel sourire débonnaire de cet héritier de Mitterrand. En dépit de son slogan, ce rescapé de la politique est tout sauf un « homme normal ».

Tous les coups sont permis, un livre de Renaud Dely et Henri Vernet, publié aux éditions Calmann-Lévy.


La politique est un sport de combat. Violent. Sanglant. Et la Ve République a inventé la joute ultime : la conquête du sceptre élyséen au suffrage universel, une épreuve sanctionnée par un jury composé de 40 millions d’électeurs. La conquête du pouvoir demande un effort de tous les instants, c’est un chemin de croix qui nécessite d’être capable d’humilier l’adversaire, de l’écraser, de le piétiner, sans un regret, sans un remords. Sans un regard pour celui que l’on laisse à terre. Nicolas Sarkozy, Dominique Strauss-Kahn, Marine Le Pen, et tous les autres : jusqu’où sont-ils prêts à aller au moment de se lancer dans la guerre de la présidentielle de 2012 ? Quels sacrifices sont-ils susceptibles d’endurer ? Quelles violences sont-ils capables d’infliger pour parvenir au sommet ? L’élixir du pouvoir semble justifier toutes les audaces, tous les excès, tous les crimes. Et c’est d’abord le concurrent issu de ses rangs, de son camp qu’il faut être prêt à poignarder pour arriver : Giscard contre Chirac, Mitterrand contre Rocard, Fabius contre Jospin, Chirac contre Balladur, Sarkozy contre Villepin.

Commentaires