Bernard Hinault, la rage de vaincre

Retour sur cent Tours Mercredi 10 juillet 2013

Réécoute
Dernières diffusions
Bernard Hinault, la rage de vaincre
A l'Eurovision, on cite toujours Marie-Myriam. Mais le dernier Français à avoir gagné le Tour remonte quasiment à la même Préhistoire. Bernard Hinault était un immense champion. Cinq victoires pour le "blaireau", entre 1978 et 1985.

 

Au tournant des années 70/80, il était le plus grand de tous les cyclistes. Le sanguin Bernard Hinault a marqué l'histoire du Tour. Il est le dernier Français en date à avoir remporté l'épreuve, et il l'a remportée cinq fois. Un champion spectaculaire qui ne tournait qu'au jus de fruit. Vous ne me croyez pas ? Voilà la preuve :

 

 

Bernard Hinault a toujours voulu réussir. Il n'a jamais fait de cadeau. Ni pendant une course (il ne veut pas laisser Greg Lemond prendre sa place de chef d'équipe en 1986), ni en dehors (ses coups de colères sont légendaires, contre des journalistes ou des manifestants).

 

 

Depuis son retrait de la compétition, il s'indigne régulièrement contre ceux qui veulent associer cyclisme et dopage. Un amalgame qui nuit évidemment à l'image du sport qu'il a tant aimé, surtout quand Christophe Delay, le journaliste de BFM-TV qui l'interrogeait le mois dernier, insiste dessus de façon aussi lourdingue:

 

 

 

S'il était surnommé "le blaireau", ça n'avait rien de péjoratif. C'était justement une façon de souligner cette ténacité qui l'unissait au petit animal. Une rage de vaincre qui a payé : champion de France sur route, champion de France de vitesse, champion du monde, Giro, Vuelta, tour de France, peu de titres manquent au palmarès de l'enfant d'Iffiniac.

 

Pour rouler sur le compte twitter d'Augustin Arrivé, pédalez ici : @joel_kienast

 

Et retrouvez d'autres histoires du Tour sur lemouv.fr

 

Commentaires