Batman, papy chauve-souris

La Pop au carré Mardi 13 mai 2014

Réécoute
Batman, papy chauve-souris
C'est le super-héros le plus populaire et le plus vendeur de l'histoire. Batman fête ses 75 ans ce mois ci. L'homme chauve souris a traversé les styles et les époques sans perdre ses qualités : intelligence, rigueur morale, et force physique.

Nous sommes en 1939. Superman n'a qu'un an d'existence, mais déjà un super succès. Son éditeur National Publications (l’ancêtre de DC Comics) charge le dessinateur Bob Kane et le scénariste Bill Finger d'inventer un nouveau héros.

Batman sera le négatif de Superman : il porte un masque, des couleurs sombres, agit la nuit et surtout n'a aucun super pouvoir. Batman est humain, comme nous.

Knight over Gotham © Batman vu par Alex Ross, 1999


A l'instar du personnage actuel, le Bruce Wayne des origines est déjà très sombre, animé d'un ardent désir de justice après un trauma originel : le meurtre de ses parents sous ses yeux pendant son enfance.

                                  Le premier Batman, dessiné par Bob Kane / Capture d'écran


Présenté comme "le plus grand détective de l'histoire", ce personnage d'inspiration "pulp" (des magazines bon marché très populaires aux États-Unis) jouit très vite d'une immense popularité auprès du public, jusqu'à dépasser Superman.

Pour François Hercouët, directeur éditorial chez Urban Comics, Batman fait partie de ces héros auquel on peut s'identifier :

Couverture d'Amère Victoire, réédition 75 ème anniversaire © Urban Comics


Au fil des ans, le chevalier noir évolue, reflétant le climat des époques qu'il traverse. Très noir au sortir de la guerre, il s'offre un peu de fantaisie dans les années 50 et 60, une période plus insouciante. "Il voyage dans le temps, rigole bien avec Robin, se bat contre des extraterrestres, se transforme en singe", raconte Philippe Tullier, ancien libraire chez feu Arkham Comics.

Respectant quelques standards immuables, le costume du héros change avec lui :

Quelques Batman à travers les âges / Capture d'écran


A la fin des années 60, Batman s'assombrit à nouveau. Il se réinvente au gré des arcs scénaristiques et des auteurs (plusieurs dizaines), jusqu'à ce que le génial Frank Miller pose une nouvelle pierre dans la mythologie du héros avec son chef d'oeuvre The Dark Knight Returns.

The Dark Knight Returns © Urban Comics

  
Miller imagine un Bruce Wayne vieillissant et portant la moustache, contraint de revêtir à nouveau le costume pour chasser les mutants des rues de Gotham. Une vision très sombre d'une icone sur le retour, commentant chacune de ses blessures et de ses craquements de vertèbres par le biai d'un dialogue intérieur qui parcourt tout le récit.

The Dark Knight Returns © Urban Comics

 

La vision de Frank Miller inspirera Christopher Nolan, qui a réalisé la derière trilogie ciné. Le chevalier noir reviendra cet automne en jeu vidéo dans Arkham Knight, à la télé début 2015 dans Gotham (une série centrée sur le personnage du commissaire Gordon).

Pour le retrouver sur grand écran il faudra patienter au moins jusqu'en 2016. Ben Affleck enfile le masque de la chauve-souris dans Batman contre Superman, avec Zack Snyder aux commandes (le réalisateur de 300 et de Man of Steel, le dernier Superman.)

Première photo de Ben-Batman-Affleck et sa batmobile, twittée par Zack Snyder himself.


Le premier opus de ce nouveau cycle d'adaptations ciné est attendu par les fans avec autant d'impatience, que d'apréhension.

Reportage de Sébastien Sabiron. Image d'illustration : © Urban Comics

A l'occasion de ce 75 ème anniversaire, Urban Comics réédite cinq récits majeurs de Batman en noir et Blanc et sous couverture cartonnée. Chaque volume est limité a 3000 exemplaires.
 


 

Chaque jour le Mouv' met la Pop au carré, reportages à écouter par ici.

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes.

Commentaires