Back In The USSR

Reprises de volée Lundi 07 janvier 2013

Réécoute
Dernières diffusions
08/04/13 Wonderwall
25/03/13 The Clash
Back In The USSR
La reprise, exercice indispensable à tout musicien tient parfois du génie, parfois de l'échec le plus total. Petite revue de "covers" d'une chanson des Beatles qui refait l'actualité : "Back In The USSR."

 

Parfois l'actualité nous rappelle à quel point l'amour de son prochain, l'amour des animaux ou celle des droits de l'Homme sont importants. Grâce à l'immense acteur Gérard Depardieu, il est bon de rappeler à quel point toutes ces choses sont primordiales. Et pour ce faire, le mieux c'est sans doute de revenir en URSS, avec The Beatles.

Rappelez-vous, en 1968 The Beatles sortaient Back In The USSR, sur leur double album blanc. Un morceau qui sonne comme une réponse aux Beach Boys et à leur Surfin' USA. Les Californiens chantaient les "Filles de Californie", alors Paul McCartney veut – lui – rendre hommages aux "Filles de Moscou".

 

Le morceau devient un vrai classique, repris dans tous les sens, par toutes sortes de groupes. Mais il est sans doute dispensable de s'arrêter sur les centaines de groupes hommages, ces Tribute bands, qui fleurissent depuis plus de quarante ans maintenant. Mieux vaut s'arrêter sur la reprise punk des Californiens des Dead Kennedys en 1979. Du punk dans le vent.

 

Les Dead Kennedys ne sont pas les seuls à avoir rendu hommage à ce titre en se laissant aller sur la réinstrumentation. Le facétieux Lemmy Kilmister, des métaleux de Motörhead, s'en était donné à cœur-joie en 2006, sur une compilation subtilement baptisée Butcher The Beatles.

 

Quoi de mieux qu'une reprise en russe pour parfaire le tableau ? Les Hollandais russophones de Love & Mersey ont aussi apporté leur pierre à l'édifice branlant des hommages maladroits. Eux ont opté pour une version en russe, aux forts accents bataves, du titre des garçons de Liverpool : "Снова в СССР."

 

Tout cela sans compter la quantité de reprises enregistrées par des anonymes, pour la plupart dispensables. Voilà autant de raisons pour notre Gérard Depardieu national de partir en Russie. Et d'y rester pour profiter de l'amour du pouvoir russe pour les animaux et les droits de l'Homme.

Commentaires