Attentat à Tunis, Patrick Balkany perd son immunité et Dieudonné condamné

Infomix (2015-2016) Mercredi 18 mars 2015

Réécoute
Attentat à Tunis, Patrick Balkany perd son immunité et Dieudonné condamné
L'Infomix, c'est l'actu sonore de la journée, en musique et avec un pas de côté. Ce 18 mars, les ondes radio bruissaient d'un attentat sanglant à Tunis, de Patrick Balkany qui perd son immunité parlementaire et de Dieudonné, condamné pour ses propos après Charlie Hebdo.

A la mi-journée, ce mercredi 18 mars, deux hommes armés de Kalashnikov ont fait feu sur des touristes, devant le musée de Bardo dans la capitale tunisienne. Ils les ont ensuite pourchassés à l'intérieur du bâtiment. Deux heures après le début de l'attaque, les deux hommes ont été abattus par la police. Le bilan communiqué par le ministère de l'Intérieur tunisien est extrêmement lourd : "22 morts dont 20 touristes sud-africains, français, polonais et italiens" ainsi qu'un civil et un policier tunisiens.

C'est un vote à main levée qui risque de coûter cher à Patrick Balkany. Les députés ont voté la levée de l'immunité parlementaire pour le député-maire UMP de Levallois Perret. Privé de son immunité, Patrick Balkany redevient un citoyen lambda. Il peut être placé en garde à vue, faire l'objet d'un contrôle judiciaire et d'une interdiction de sortie du territoire. L'élu des Hauts-de-Seine est mis en examen pour corruption passive et blanchiment de fraude fiscale. Les juges s'intéressent notamment aux villas de luxe des Balkany à Saint-Martin (Polynésie française) et au Maroc. Des résidences dont le couple affirmait n'être que locataire.

Il avait écrit "je suis Charlie Coulibaly" sur son mur Facebook. C'était le 11 janvier, jour de la marche républicaine qui avait suivi les attentats de Paris. Pour cette phrase, Dieudonné a été condamné ce mardi à deux mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Paris. La justice a estimé que ces propos dépassaient le cadre de la liberté artistique. 


Réalisation : Sébastien Sabiron / Mixage : Laure Siksik

Photos d'illustration : CC Flickr ppsouto / UMP Photos / Alexandre Hervaud.

Commentaires