Après les apprentis sorciers et les gentils vampires...

Le 7-8 Vendredi 23 novembre 2012

Réécoute
Dernières diffusions
Après les apprentis sorciers et les gentils vampires...
Dans le 7-9 d'aujourd'hui, nous chercherons la recette du futur best-seller pour adolescents, et nous parlerons des métiers de l'humanitaire. Et des chroniques !
  • De la culture... :

Dire que les sagas Harry Potter et Twilight ont connu leurs heures de gloire relève désormais de l'euphémisme. Ces "phénomènes" littéraires sont d'ailleurs tels qu'ils peuvent agacer les réfractaires. Et pourtant, combien de débats ont fleuri autour des petits sorciers et des gentils vampires. Harry Potter n'est-il lu que par un public de "jeunes adultes" ? Un livre violent peut-il connaitre le succès auprès du grand public ? Du coup, on en vient à se poser la question qui taraude tant de maisons d'éditions : quelle est la recette du prochain best-seller pour "young adult", étiquette donnée à ce lectorat si convoité ? L'univers du récit doit-il être fantastique ? Le héros doivent-ils être jeunes ? On peut en effet songer à un mélange de deux ingrédients : un monde imaginaire et de codes de la vie réelle, qui aideront le lecteur à s'identifier aux héros tout en y trouvant une forme de refuge loin de ses contraintes quotidiennes. Aussi audacieux soient les décideurs du marché du livre, leurs pas resteront dictés par la - sévère - loi de la demande. Enfin, outre ces aspects commerciaux, quid du processus créatif ? L'auteur qui s'adresse à un public dit "young adult" doit lui-même rester fidèle aux exigences du jeune lecteur qu'il a été. Pour tenter de répondre à ces questions, Jean-Mathieu Pernin recevra Elise Costa, journaliste pour Slate et Le Plus.

 

  • ... de l'actu... :

Alors que s'ouvre aujourd'hui le Colloque sur les formations et métiers de l'humanitaire à l'Université d'Evry, profitons-en pour regarder un peu au-delà des évidences. L'humanitaire est une voie honnorable, et un engagement que personne ne vous reprochera, bien au contraire. Cependant, comme le dit si bien le dessinateur Gilles Roussel alias Boulet, "lourd est le parpaing de la réalité sur la tartelette aux fraises de nos illusions" ! En effet, travailler dans l'humanitaire à l'autre bout du monde ne vous exonèrera pas de vos besoins matériel, et a fortiori la nécessité de préparer un petit budget. De plus, l'ONG, et comme toute organisation, doit fonctionner et parfois même être bénéficiaire ! Nécessité qui engage des choix parfois plus pragmatiques que moraux. Pour parler de cet univers - trop ? - idéalisé, nous recevrons Philippe Ryfman, avocat international et grand spécialiste des ONG.

 

  • ... des chroniques foutraques... :

Le fin mot de l'histoire par Judith Aquien : Revendication


Madame X par Renée Greusard : Moins de pression !


Suivez le geek par Loïc H. Rechi : La cyberguerre entre Israël et la Palestine


Va y avoir du sport par Imanol Corcostegui : Le livre de Raymond Domenech

 

 

  • ... et des reportages biensûr :

7h08 et 8h40 : La photo au smartphone gagne ses lettres de noblesse, par Claire Chaudière
7h18 : Une université foraine dans une ex-fac de Rennes, par Brigitte Hug
7h39 : UMP, le coup de gueule des trentenaires de la Boîte à Idées, en direct avec Maël de Calan, co-initiateurs de la Boîte à idées, l'une des six motions qui orientent les décisions au sein de l'UMP

 

Suivez le 7-9 sur twitter: @7a9lemouv

(ré)écoutez toutes les émissions

Abonnez-vous au podcast !

Commentaires