Apple, au poil

L'actualité numérique Mardi 07 octobre 2014

Réécoute
Apple, au poil
Nouvelle polémique pour la marque à la pomme : ses nouveaux smartphones auraient la fâcheuse tendance à arracher cheveux et poils de barbe... Gros niveau.

 

Décidément, cet iPhone6 est un sacré générateur à "polémiques". On met des guillemets, parce que le terme est un peu fort pour désigner ces micro-frictions rencontrées par la com' d'Apple. Premier épisode, il y a quelques temps, le #bendgate. Photos et vidéos à l'appui, des utilisateurs dénoncent le manque de solidité des nouveaux modèles de la marque de Cupertino, qui se plieraient trop facilement. Apple répond en montrant l'étendue des tests menés, propose de remplacer les modèles défectueux, et rappelle qu'un téléphone, ça n'est pas fait pour qu'on tente de le plier en deux. Polémique éteinte. Jusqu'à ce qu'arrive la seconde.

 

Ca LOL déjà grave. 

 

On l'appelle, au choix, le #hairgate ou le #beardgate. C'est d'une simplicité confondante : des usagers ont repéré un défaut de fabrication sur ces nouveaux smartphones, à savoir un espace microscopique entre la vitre de l'écran et la coque, suffisant pour capturer cheveux et poils de barbe. Victimes d'épilations non-consenties, ces internautes déversent leur colère sur les réseaux, déclenchant au passage une avalanche de détournements et de petites blagues. On attend avec impatience le communiqué officiel d'Apple, on va se poiler (pardon).


 

Retrouvez toutes les chroniques "L'actualité numérique"

> Abonnez-vous aux podcasts : RSS et iTunes

Commentaires