Apocalypses !

Le Pitch de Jean-Matthieu Pernin Samedi 21 décembre 2013

Réécoute
Apocalypses !
Nous recevons Alex Nikolavitch, auteur de "Apocalypses ! Une brève histoire de la fin des temps", aux éditions Les Moutons Electriques.

 

Apocalypse... Le mot évoque des catastrophes aux proportions bibliques : pluies ardentes, invasions de sauterelles en métal, cavaliers fauchant l’humanité, anges en feu qui tombent, chiens et chats couchant ensemble et décors qui s’écroulent comme aux plus beaux jours du péplum italien. Notre époque a de surcroit enrichi l’imagerie apocalyptique du spectre du champignon nucléaire et des glyphes calendaires mayas.

Signe des temps : les prophètes de malheur pullulent et envahissent tout tels une onzième plaie. Et s’ils s’étaient tous trompés ? Et si le ciel ne nous tombait pas sur la tête ? Et si Godzilla ne venait pas nous croquer ? Et si Damien n’était qu’un petit garçon mal élevé ? Et d’abord, qu’est-ce qu’elle raconte en vrai, l’Apocalypse ?

Alex Nikolavitch est scénariste de bandes dessinées, mais surtout traducteur de comic books depuis de nombreuses années, ce qui l’a conduit à disséquer de près cette forme de narration graphique. Il a signé entre autres les adaptations françaises de Planète HulkBatman : l’Asile d’ArkhamL’Arme XUncle Sam ou des Mickey de Gottfredson.

Nous recevons Alex Nikolavitch, auteur de Apocalypses ! Une brève histoire de la fin des temps

Il était une fois la semaine d'Elodie Font

Chaque semaine, à la même heure, Elodie nous raconte comment elle a vécu l’actu de la semaine.

 


 

Les gérard 2014

avec Frédéric Royer au bout du fil..

La 8ème cérémonie des Gérard sera diffusée le lundi 13 janvier à 20h40 en direct sur Paris Première.

L’histoire des Gérard

C’est en s’inspirant des Razzie Awards Etatsuniens que Frede Royer lance en février 2006 la cérémonie des Gérard du cinéma. 

La particularité des Gérard ? Des catégories qui changent tel le plat du jour au bistrot du coin, au gré de l’inspiration souvent acerbe des auteurs.

Le site

 


 

Une petite machine en séparant bien les couleurs des humeurs avec Anne Cazaubon !

 

 

 


Commentaires