Anonymous est toujours là

L'actualité numérique Lundi 17 novembre 2014

Réécoute
Anonymous est toujours là
On avait tendance à l'oublier, mais l'insaisissable et tentaculaire groupe de hackers masqués n'a pas posé les armes. La preuve, il vient de pirater le Ku Klux Klan.

 

Certes, il est loin le temps où Anonymous squattait les Unes du monde entier, porté par la vague internationale de contestation qu'on a souvent assez rapidement emballé sous une seule et même étiquette, celle d'Occupy. L'effervescence contestataire retombée, Anonymous s'est un peu éparpillé, mais son nom continue de ressurgir au gré de l'actu. Ce week-end, par exemple, le groupe s'est joliment accroché avec le Ku Klux Klan.

 

 

Les encapuchonnés mènent depuis un siècle et demi maintenant leur guéguerre raciale, s'invitant régulièrement dans les grands sujets de société américains, dès que l'opportunité leur est offerte de faire l'illustration de leur haine viscérale d'à peu près tout le monde.

En l'occurence, tout part de Ferguson, dans le Missouri. La ville est toujours sous le choc de la mort du jeune Michael Brown, abattu par la police cet été, et des manifestations s'y déroulent régulièrement. Ca agace fortement le Klan, qui en réponse y distribue des tracts menaçant assez clairement de mort les protestataires. Ca n'a pas du tout plu à Anonymous, qui a annoncé son intention de mettre la misère au Klan.

 

 

En réponse, le KKK a vaguement tenté de crâner, et en a remis une couche niveau provoc' sur l'air connu de "viens le dire en face si t'es homme":

 

 

 

Dans la foulée, Anonymous a hacké un second compte, puis un site web de la communauté suprémaciste. Le groupe serait actuellement en train de collecter les adresses mail de plusieurs membres du KKK et s'apprêterai à les diffuser. On attend la suite avec impatience, d'ailleurs si quelqu'un à du pop corn, on est preneurs.


 

Retrouvez toutes les chroniques "L'actualité numérique"

> Abonnez-vous aux podcasts : RSS et iTunes

Commentaires