Allô Ui Cer Delorean

L'édito Mercredi 09 octobre 2013

Réécoute
Dernières diffusions
Allô Ui Cer Delorean
Plus que jamais, le virtuel souffle le vent du danger dans le monde. La preuve, au Mexique, on peut même vous enlever par téléphone... Ca craint, et ça vient d'arriver au groupe Delorean.

 

Pas de bol. C'est vraiment... Pas de bol. Les sympathiques electro-poppeux espagnols de Delorean viennent de vivre une éprouvante aventure. De passage à Mexico pour le Mutek, ils se sont fait kidnapper "virtuellement", comme on dit là-bas. En gros, des malfrats leur ont téléphoné, se faisant passer, selon les versions, pour la police ou pour des membres du riant gang Zetas, et leur disant, en substance, qu'il n'étaient pas en sécurité dans leur hôtel et qu'il fallait donc qu'ils se réfugient dans un autre établissement, qu'on leur a indiqué au passage.

"Tu crois qu'ils vont nous casser la gueule ?"

 

Ni une ni deux, ils y vont. Sur la route, on leur demande de balancer leurs téléphones portables et d'en acheter de nouveaux. Une fois installés, le ton change. Les menaces pleuvent, leurs familles sont contactées en Espagne pour qu'elles envoient des sous: 280.000 € environ, tout de même. Les proches de Delorean paniquent et préviennent la police basque, qui se met en cheville avec ses homologues mexicains. 48h après la disparition du groupe, il est enfin récupéré. L'occasion pour les flics espagnols de se fendre d'un tweet victorieux, avec un joli #indie dedans. On n'arrête pas le progrès.

Thomas Rozec

> Tous les éditos de Thomas Rozec

> Abonnez vous au podcast, RSS et iTunes

Commentaires