Allez viens boire un p'tit coup chez les angliches

Pendant ce temps, à Vera Cruz (old) Mercredi 18 septembre 2013

Réécoute
Allez viens boire un p'tit coup chez les angliches
La France n'a pas le monopole de la bibine. Grands consommateurs de vin, les anglais en produisent des hectolitres. Et il semblerait que leur vin soit bien meilleur que leur cuisine.


Franck Mathevon n'est pas chauvin. La preuve, il a apprécié le vin anglais. Cliquez ci-dessus pour une dégustation.

"Le rock français, c'est un peu comme le vin anglais, ça n'existe pas". C'est ce qu'aurait répondu John Lennon à un journaliste français qui l'interrogeait sur les productions tricolores du moment. Sauf que depuis, il y a eu Noir Désir, la Mano, les Bérus, Bashung... Pas mal, comme jus de raisin.

Et il suffit de traverser la Manche pour vérifier que John s'était planté sur toute la vigne. Depuis les années 50, plus de 400 vignobles s'épanouissent dans la campagne anglaise. Les sols calcaires du sud de l'Angleterre présentent un certain nombre de similitudes avec ceux de la Champagne.

Carré de vigne au pied du Bodiam Castle, East Sussex

 
 


Le climat anglais capricieux n'étant pas très favorable aux vins rouges, la perfide Albion s'est spécialisée dans le blanc et même carrément dans les "sparkling wines", les vins pétillants.

Les british produisent donc un ersatz de Champagne (prononcez "Chèmpègn".) Et il paraît même qu'il est très bon.




 

Avantage pour les viticulteurs anglais : le prix de l'hectare. Dans le Kent, il se négocie aux alentours de 500 000 euros contre 1 à 3 millions d'euros pour la même surface en Champagne. Pour Victor Mc Guire, employé chez Denbies' (le plus grand vignoble anglais, dans le Surrey), le terroir rosbeef est un nouvel eldorado pour les bulles.

 

      Aujourd'hui c'est devenu très intéressant de faire du vin ici, car notre climat frais est idéal pour les Pinot et les Chardonnay, nécessaires à la fabrication des vins pétillants. Et avec le réchauffement climatique, on a gagné un degré en 50 ans donc, ce sera de mieux en mieux.

 

Si les amateurs étrangers restent encore assez timides, les vins Denbies ont déjà remporté plusieurs récompenses internationales, battant même certains champagnes lors de dégustations à l'aveugle. Allez les gars, sus aux anglois ! Hips.

Reportage signé Franck Mathevon, correspondant du Mouv' à Londres.

Commentaires