Alan Turing, héros de guerre et père de l'informatique

L'actualité numérique Mardi 10 juin 2014

Réécoute
Alan Turing, héros de guerre et père de l'informatique
Retour sur la destinée d'Alan Turing, émérite chercheur britannique du XXe siècle, pionnier de l'informatique et de l'intelligence artificielle, et inventeur du test du même nom qui vient d'être réussi par une machine pour la première fois.

Alan Turing est d'actualité ces jours-ci. Mathématicien brillant, régulièrement présenté comme le père de l'informatique, Turing est mort il y a soixante ans, en 1954. Le week-end dernier, à l'occasion des célébrations du débarquement, le scientifique britannique – en sa qualité de héros de l'ombre de la seconde guerre – était à l'honneur

Au milieu de la Seconde guerre mondiale, ses travaux avaient contribué à mettre à jour les formules de cryptage utilisées par les Nazis pour communiquer entre eux à l'aide de leur système Enigma. Les historiens considèrent ainsi que cette découverte a permis de réduire d'environ deux ans la capacité de résistance du régime nazi. Et a donc contribué à la victoire finale, parmi d'autres facteurs.

 

Test du même nom

Au lendemain de la guerre, le chercheur explore les champs nouveaux que sont l'informatique et la programmation. Il dévore tout ce qui a été écrit de près ou de loin sur la question, s'entretient beaucoup avec ses pairs, et réalise une ébauche d'ordinateur.

La machine, trop ambitieuse techniquement, pose quelques soucis aux ingénieurs qui planchent dessus. Elle finit par ne pas être réalisée, ce qui n'empêche pas Turing de poursuivre ses recherches fondamentales en parallèle. Il porte alors un intérêt tout particulier à la notion d'intelligence artificielle. En 1950, il imagine un test dont la finalité est de questionner un humain quant à savoir s'il a un autre humain ou une machine face à lui : le test de Turing.

Et, hasard du calendrier, pour la première fois de l'histoire, pas plus tard que ce week-end, alors que Poutine et Obama se faisait du gringue sur les plages normandes, une machine a passé le test avec brio. Des humains, dans le cadre d'un questionnaire par machines interposées, se sont donc fait « bluffer » par une machine qu'ils ont prise pour un humain

Prédiction

Samedi 6 juin, cinq programmes étaient mis au défi à la Royal Society de Londres. Parmi eux, un programme se présentant comme un petit garçon ukrainien de 13 ans nommé Eugene Goostman a réussi à convaincre 33% de ses juges. Il est devenu la première machine dépassant le seuil de conviction de 30% des juges humains requis par le test.

 

Au moment de la conception de son test, Alan Turing avait prédit qu'à un horizon de cinquante ans, une machine le réussirait. Le chercheur avait été optimiste, et il aura fallu quinze ans de plus ; reste que cette réussite est d'autant plus symbolique qu'elle intervient quelques mois seulement après que la couronne britannique l'ait gracié.

Alan Turing, chercheur stigmatisé

Car Alan Turing, malgré ses découvertes sans précédent, a connu une fin de vie très chaotique. Homosexuel à un époque où la chose n'était franchement pas tolérée, le mathématicien avait été forcé de se soumettre à un processus de castration chimique en 1952, sous peine d'être envoyé en prison en cas de refus.

 

Profondément meurtri, il avait par ailleurs été victime de bien des stigmatisations, lui valant d'être écarté de nombreux projets scientifiques d'intérêt, à tel point qu'il avait fini par se donner la mort en ingérant une pomme qu'il avait préalablement enduite de cyanure.

La légende voudrait d'ailleurs que Steve Jobs ait choisi le symbole de la pomme en son hommage à la création d'Apple. Si cette histoire est soumise au doute, la prédiction de Turing, elle, ne l'est plus. Reste que le test est décrié, ne serait-ce parce que le principe d'un jeune garçon de langue maternelle non anglophone induit forcément des biais, mais qu'importe, Turing peut désormais reposer en paix.

Retrouvez Loïc H. Rechi sur Twitter

------------------------------------------------------------------------------------------------

> Retrouvez toute l'actualité numérique

> Abonnez vous aux podcasts : RSS et iTunes

 

Commentaires