#AfricaNot4Sale

Les engagés (2015-2016) Mercredi 22 avril 2015

Lancé il y a quelques jours, la campagne #AfricaNot4Sale s'adresse aux dirigeants politiques africains et aux grandes entreprises.

Le but? Les faire cesser de brader l'avenir de la jeunesse africaine et promouvoir de nouveaux modèles de croissance fondés sur le pouvoir d'action des jeunes et les droits humains.

Une première table ronde s'est tenue les 10 et 11 avril dernier. Il s'agissait de formuler cinq recommandations qui seront présentées au Forum économique mondial sur l'Afrique en juin 2015.

 

 

 

 

Les participants à la table ronde ont entre 20 et 30 ans et sont issus de divers milieux et secteurs représentant toutes les sous-régions du continent africain.

 

 

 

 

De nombreux soutiens issus de toute l'Afrique se greffent au mouvement, démontrant qu'il y a de véritables enjeux pour les jeunes africains:

Les jeunes Africains sont depuis trop longtemps écartés des débats et des initiatives concernant le développement de leur propre continent. Ils assistent au partage du butin de l’Afrique entre les multinationales, avec l’aval de leurs gouvernements – et se sentent trop impuissants et, bien souvent, trop désintéressés pour intervenir. Ces jeunes dépossédés et privés de leur autonomie clament que l’Afrique n’est pas à vendre : #AfricaNot4Sale.


 

Ils viennent du Kenya, de l’île Maurice, du Sénégal, du Ghana, du Nigeria, d’Égypte et d’ailleurs, et représentent des associations de jeunes qui se mobilisent sur des questions de droits humains dans leurs pays.

#AfricaNot4Sale, on en parle aujourd'hui dans Les Engagés.

 



 

Photo de Couverture : CC Amnesty International

Retrouvez Les Engagés ici

Abonnez vous aux Podcasts ici

Commentaires