Action Discrète la joue Borat au Nigéria

Paye ton Projet Jeudi 06 février 2014

Réécoute
Action Discrète la joue Borat au Nigéria
Paye ton projet se penche sur des projets créatifs prometteurs ! Grâce aux plateformes de financement participatif, vous pouvez les soutenir, et on vous dit pourquoi. Aujourd'hui, focus sur Lost In Nollywood, délirant projet de film imaginé par deux membres du collectif Action Discrète.

 

Le projet: financer la production du film Lost In Nollywood, comédie française mixant caméra cachée et vrai film, entre Borat et Lost in La Mancha.

Qui est derrière? Thomas Séraphine et Maxime Charden, deux membres du collectif Action Discrète de Canal+.

L'objectif: récolter 60000 euros avant le 15 mai 2014 via MyMajorCompany.

 

 

Direction le Nigéria, pays le plus peuplé d'Afrique, et plus exactement Lagos, la plus grande ville de cet état et ses plus de 15 millions d'habitants. Des milliers de film y sont produits à la chaîne, à tel point que l'industrie du cinéma nigérian est surnommée Nollywood et surpasse Hollywood niveau quantité de productions. Une prouesse pas vraiment étonnante vu qu'une bonne partie des films nigérians sont tournés au camescope en une semaine avec les moyens du bords, soit plus de bonne volonté que de budget.

 

En 2007, le documentaire Welcolme To Nollywood s'intéressait à cette incroyable industrie :

 

 

C'est justement vers Lagos que se dirigeront dans quelques mois les deux trublions français Thomas Séraphine et Maxime Charden, du groupe Action Discrète, l'hilarante émission de caméra cachée diffusée un peu n'importe comment par Canal+ mais désormais (depuis cette semaine, d'ailleurs) actif du côté de YouTube. Les deux compères ont un projet de film, baptisé Lost In Nollywood, comédie décrite comme un mix entre Borat et Lost in La Mancha, et que vous pouvez dès à présent soutenir sur le site MyMajorCompany.

 

Voici sa vidéo de présentation, toute en ironie mordante et bardée d'extraits filmés lors de répérages sur place:

 

 

Le film suivra le parcours d'un Français et d'un Belge désirant tourner un film, mais rencontrant un petit problème : personne ne veut y participer, personne, de Franck Dubosc à Patrick Bruel en passant par Philippe Lavil. Même Philippe Risoli refuse, c'est dire. Désemparés, les deux loustics décident de partir dans le seul coin où on peut tourner un long métrage pour trois fois rien, au Nigéria.  

Lost in Nollywood se composera à la fois d'un making of, avec caméra cachée, mais aussi d'un vrai film bel et bien tourné sur place! Ce qui implique de payer le déplacement d'une équipe, et d'y aller à la bonne période de l'année, c'est à dire hors saison des pluies, d'où le recours au crowdfunding pour récolter quelque 60000 euros. Signalons au passage que si les sommes demandées, comparées aux contreparties promises, peuvent sembler à première vue exorbitantes, c'est parce qu'elles seront remboursées à hauteur de 83% dès le tournage débuté. Ainsi, promettre 200 euros revient au final à verser 34 euros si la production démarre comme prévue, et il n'est pas exclu (mais bon, ne nous emballons pas) de voir quelques recettes partagées avec les donateurs en cas de succès du projet.

 

 

 

D'aucuns se demanderont pourquoi Canal+, frileux, n'a pas souhaité financé le développement du film. Au delà des problèmes d'assurance, on peut penser à la récente mise en demeure de Canal par le CSA, (totalement injustifiée au passage) à cause d'un sketch polémique autour du génocide rwandais ; le genre de réprimande qui ne donne pas forcément à une chaîne l'envie de de laisser les mains libres à deux blancs becs kamikazes lâchés en Afrique de l'Ouest. D'autant qu'Action Discrète a déjà eu une mauvaise expérience niveau cinéma puisqu'en 2010, la bande avait filmé un long métrage en caméra caché sur une croisière avec chanteur has been Le film, a priori hilarant, n'est hélas jamais sorti car le troubadour Frédéric François s'est opposé à sa diffusion. Autant dire qu'avec Lost in Nollywood, l'heure de la revanche a sonné !

 

 


 

> Toutes les chroniques Paye Ton Projet

> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

 

Alexandre Hervaud

Commentaires