A quoi ressemblera la classe en 2025 ?

La Pop au carré Vendredi 13 juin 2014

Réécoute
A quoi ressemblera la classe en 2025 ?
Futur en Seine, le festival du numérique a débuté le 12 juin. Pour l'occasion, des étudiants de l'ENSCI (Ecole nationale supérieure de création industrielle) ont tenté d'imaginer à quoi elle pourrait ressembler. Design, mobilier, technologies numériques, ils ont tout repensé. Des élèves de CM2 sont venus la tester.

On s'en doutait cette classe du futur est très numérique. Le tableau noir a disparu, pas de craies ni de brosse non plus. Claire, la professeur, fait son cours avec un écran plat tactile.


Au programme, un cours de grammaire où les élèves sont regroupés par table de quatre. Ils ont leur propre tablette pour faire l'exercice, mais rien d'autre sur le bureau constate Marco, 10 ans. Pas de cahiers, pas de trousses, seulement des écrans.

Ces élèves de CM2, venus spécialement de Bordeaux pour tester cette classe, travaillent déjà avec des tablettes à l'école. Ce qui perturbe surtout Ines, c'est de faire cours sans être face à l'institutrice.

Dans notre classe on est habitués, tout le monde a sa place, on sait comment travailler, on connait tout, on est comme chez nous. Et la, il y en a qui doivent se tourner pour voir, c'est un  peu difficile parce qu'on n'est pas habitués. 


 

Les élèves sont regroupés par tables de quatre, chacun avec leur tablette, par Pauline Ben Ali

 

Vous l'aurez compris, la classe du futur ce n'est pas seulement la tablette et le tableau intéractif,
c'est aussi plus de travail en groupe. Emeline, une étudiante de l'ENSCI, a participé à la création de cette classe. Les tables des élèves ne sont plus face au professeur, mais groupés pour favoriser l'intéractivité.

Casser cette image frontale de la classe où on a l'enseignant, on avait même auparavant des estrades [...] On s'apercoit que les professeurs de plus en plus essaient de quitter cette disposition frontale pour favoriser le travail en groupe.


 

Selon Sylvain Fayol, le porteur du projet pour les maisons d'éditons Nathan, Bordas, et Retz, l'école d'aujourd'hui doit intégrer plus de numérique et de pédagogie. Mais petit à petit les nouvelles technologies arrivent dans les classes. En tout cas, pour Ines et ses camarades, il est hors de question de revenir au tableau et à la craie.

Futur en Seine se tiendra jusqu'au 22 juin. Des rencontres, des ateliers, et des conférences auront lieu à la Gaîté Lyrique, et au Conservatoire National des Arts et Métiers de Paris.  

 

 


 

Reportage et mise en page : Pauline Ben Ali

Crédits photos ilustration CC Flickr Dalbera

 

Commentaires