A quelle heure tu meurs ?

Rien à voir Jeudi 27 mars 2014

Réécoute
A quelle heure tu meurs ?
Après « à quelle heure tu finis ? » ou « à quelle heure tu déj ? », nous allons bientôt pouvoir poser la question suivante : « à quelle heure tu meurs ? ». D'après des chercheurs estoniens, ce serait simple comme une prise de sang.

Prévoir l'heure de sa mort : on pensait que c'était un truc réservé aux mediums, ou aux vieilles dames qui vivent seules dans les bois. Souvenez-vous dans Big Fish, de Tim Burton, les enfants qui regardaient dans l'oeil de verre d'Helena Bonham Carter voyaient s'y dérouler leurs derniers instants.

Et bien maintenant, plus besoin d'aller écumer les forêts ou de sonder les boules de cristal, il semblerait que la réponse se trouve à simple portée d'une prise de sang.
 
C'est le résultat d'une étude scientifique conduite en Estonie qui le dit : l'heure de notre mort serait inscrite dans des biomarqueurs que l'on trouve dans le sang.

Mais est-ce qu'on a vraiment intérêt à disposer de ce genre d'information ? Est-on seulement capable de vivre  en connaissant l'heure de la fin du film ? Et même, est-ce que ce serait pas un peu prétentieux sur les bords, comme idée ?

Une chronique pour philosopher sur la vie, la mort (et les papillons).

 


 

 Retrouvez Elodie Emery sur Twitter

> Retrouvez toutes les chroniques

> Abonnez-vous au podcast, RSS et iTunes

Commentaires