Á l'école de la police

Mouv' Nation (2015-2017) Samedi 05 décembre 2015

Réécoute
Police
Pourquoi devenir policier ? Une profession qui a si souvent mauvaise réputation en France et qui est de plus en plus dangereuse ? Qu'est-ce-qu'être flic en 2015 à l'heure des attentats ou des accusations de contrôle au faciès ? Témoignages des jeunes de l'école de police de Reims.

Mouv' Nation: Épisode 13 / Á l'école de la police

Servir et protéger ! C'est l'engagement bien connu de la Police Nationale. Bien connu, mais souvent mal compris ou même récusé notamment par les plus jeunes. Á l'heure de l'état d'urgence, Mouv' Nation a tendu son micro aux policiers d'aujourd'hui et de demain. Un reportage réalisé à l'école de police de Reims quelques jours avant les attentats du 13 novembre. Depuis, François Hollande a annoncé 5000 postes de plus pour les forces de sécurité. 600 gardiens de la paix supplémentaires seront bientôt recrutés, passant de 1800 par an, à 2400 pour la promotion 2016.

LE MIX'THEME / " La majorité des flics dans la rue sont pas là pour vous taper"

 




 

"Les jeunes pensent qu'on est là pour emmerder le monde"

Alexia, 23 ans, et Aurélien, 24 ans, sont deux jeunes recrues de la promotion 2015. Fatigués par les clichés qui courent sur la police.

 

 




 

"On peut tutoyer parfois, mais c'est pour casser la distance"

Une "interview fout la merde" avec un policier, évidemment c'est très intéressant. Surtout quand notre interlocuteur joue le jeu. Frédéric a un parcours assez incroyable. Après des passages dans la sécurité privée, l'armée et la pénitentiaire, il est aujourd'hui formateur -semble-t-il très apprécié- à l'école de police de Reims.

Il répond aux questions dérangeantes. Exemple : pourquoi des contrôles au faciès ? pourquoi certains flics se prennent pour des cow-boys ?

 


 



 

Ce qu'il faut savoir

Sauf exception, les fonctionnaires de police sont recrutés, de 18 à 30 ans et sur concours.

Les futurs gardiens de la paix sont ensuite formés dans l’une des écoles nationales de police (ENP) pendant 12 mois. Après leur formation, les gardiens de la paix choisissent un poste en fonction de leur classement.

Il n'y a pas de frais d'inscription pour devenir policier. Au contraire les élèves sont rémunérés au cours de leur cursus : 1447 euros net par mois pour un gardien de la paix. Une fois titulaires, les jeunes recrues s’engagent à exercer un certain nombre d’années : 5 ans de service au minimum pour un gardien de la paix.

L’élève qui met fin à sa scolarité plus de 3 mois après son incorporation, ou le titulaire qui rompt son engagement doit reverser une somme forfaitaire au Trésor public.

 

 




Crédits photos : Marion Lagardère

Toutes les émissions :http://www.mouv.fr/emissions/mouv-nation

https://www.facebook.com/MouvNation/?fref=ts

 

Commentaires