A Bry c'est fini

le Reportage de la Rédaction Mercredi 09 avril 2014

Réécoute
Dernières diffusions
A sa création en 1978, c'était le plus grand studio de tournage d'Europe. A dix kilomètres de Paris, les plateaux de Bry-sur-Marne (94) vont fermer d'ici la fin de l'année. Reportage.

Carte d'identité des studios de Bry-sur-Marne : en 1978, la Société Française de Production (ex-ORTF) entreprend la construction de huit plateaux mixtes juste à côté des locaux de l'Institut National Audiovisuel (INA). Le site s'étend sur plus de douze hectares et chaque plateau fait entre 300 et 1.000 m². La singularité de Bry, c'est son "backlot" de 1500 m², son plateau à ciel ouvert, unique en France, des rues entières peuvent y être créées.

Alain Vessier, chef décorateur, pose devant le seul backlot de France © Bénédicte Dupont

 

Les studios de Luc Besson à Saint-Denis c'est beau, mais ici c'est une structure totale dédiée au cinéma, avec de l'espace. On a un "backlot", on a des locaux de prémontage, de peinture, d'imprimerie, de serrurerie. Chez Besson, on ne peut pas tout pré-construire.


 

A Bry, ont été tournés Rien à Déclarer, Le Prénom, Les aventures extraordinaires d'Adèle Blanc-Sec, Carnage, The Lady ou encore la série Un Village Français.

Jean-Pierre Jeunet est venu pour Micmacs à tire-larigot et Un long dimanche de fiançailles. Comme Josiane Balasko et Gérard Jugnot, il fait partie des 2.300 signataires de la pétition contre la fermeture des studios du Val-de-Marne.

Jean-Pierre Jeunet a gardé les dessins des studios de Boulogne, fermés en 1992 © Bénédicte Dupont

 

Quand on voit Londres, Rome, l'Europe de l'Est... nous, quand on a un studio qui marche, on le ferme.


 

Bry(c)-à-brac

On y tourne, on y conçoit aussi les décors : une serrurerie, une menuiserie, une tapisserie. Les studios disposent d'ateliers de pré-construction pour créer un film de A à Z : du faux chalet en bois à la table-conférence qui finira explosée en morceaux après une bagarre entre ninjas (ou autres).

L'atelier de pré-construction de Bry n'aurait pas d'équivalent en France © Bénédicte Dupont

 

Mais le bijou de Bry, c'est son magasin à accessoires : 5.000 m² d'objets en tous genres, du cercueil aux fausses colonnes Morris en passant par la fontaine Wallace. Woody Allen est venu se servir en reverbères parisiens pour Midnight in Paris


Allô, oui c'est le bureau de tabac © Bénédicte Dupont

 

Les studios de Bry sont sensés fermer en septembre. Mais chez Euro Media Group (qui a racheté la SFP en 2001), on affirme que les engagements seront tenus et que des tournages déjà commandés auront lieu jusqu'à la fin de l'année. Le nouveau propriétaire du site, un promoteur immobilier français qui veut rester anonyme, n'a pour le moment dévoilé aucun projet.

 


Reportage et photos signés Bénédicte Dupont

Les choix actu du Mouv', c'est tous les jours dans le Reportage de la Rédaction

Et abonnez-vous au podcast RSS et iTunes

Commentaires