2020, la presse papier vit ses derniers instants

Mouv' Futur (2015-2016) Vendredi 12 juin 2015

Réécoute
2020, la presse papier vit ses derniers instants
Chaque soir, la rédaction de Mouv' vous emmène dans le futur, en 2020. Un futur proche, qui fait un peu flipper ou qui donne carrément envie de se projeter. Ce soir, on imagine la fin des quotidiens papier au profit du web.

Cela fait des décennies que l'on prophétise sa mort. Mais depuis quelques années, le déclin de la presse papier s'est accéléré. Le web a totalement rebattu les cartes. En 2015, selon une étude One Global, 45% des lectures de presse se font en ligne, 55% sur papier.

Si les grands quotidiens nationaux voient chaque année leur audience diminuer, en 2014, le dynamisme des abonnements numériques a permis de limiter un peu la casse. Preuve que l'avenir de la presse passe par le numérique !

Fabien Rocha en est convaincu. Ancien journaliste de presse écrite, il s'est lancé sur le numérique avec 451 Editions, un vrai magazine multimédias qui réunit le meilleur des deux mondes : des textes longs, une maquette élégante, mais aussi du contenu multimédia, le tout encapsulé dans une appli mobile :

L'appli 451 Editions.


Pour espérer survivre, les quotidiens peuvent encore compter sur les aides de l’État, mais pour combien de temps encore ? Désormais, les géants du web tiennent une place prépondérante. Google a ainsi distribué 60 millions d'euros sur trois ans à de nombreux médias français, pour accompagner des projets d'innovation numérique.

De leur côté, Facebook et Apple se rêvent aussi en médias à part entière. L'un et l'autre préparent des solutions "propriétaires" pour proposer de l'actu ciblée à leurs utilisateurs, en agrégeant des articles de presse. Pour le moment, Facebook laisse les revenus publicitaires au bénéfice du média qui a créé l'article.

Mais le réseau social fixe les règles et peut décider d'en changer à tout moment. On peut aussi craindre que la séléction par Facebook d'articles ciblés vire un jour à la censure.

 


 

Reportage de Sébastien Sabiron
Image d'illustration : CC Flickr Cap' Com

Commentaires