2020, fin de la galère dans le RER ?

Mouv' Futur (2015-2016) Mardi 10 mars 2015

Réécoute
2020, fin de la galère dans le RER ?
Chaque soir, la rédaction de Mouv' vous emmène dans le futur, en 2020. Un futur proche, qui fait un peu flipper ou qui donne carrément envie de se projeter. En 2020, peut-on espérer que les RER et les trains de banlieue soient plus ponctuels, plus modernes, plus technologiques ?

En 2015, 2,3 millions de voyageurs prennent le train chaque jour en Ile de France. Le RER et le Transilien (les trains de banlieue, équivalents du TER en région) transportent à eux seuls 64% des passagers de train en France. En 2020, les voyageurs franciliens seront 4 millions par jour.

La régularité : un casse tête

Si la SNCF (qui gère le Transilien et une grande partie du RER) modernise peu à peu les infrastructures, la ponctualité des trains repose sur des rouages extrêmement complexes qu'un grain de sable peut perturber. Parmi les pistes évoquées pour améliorer la ponctalité :

  • Des trains de plus grande capacité : c'est déjà le cas avec les trains à deux étages. Les trains "boa" dernière génération qui circulent sur la ligne H du Transilien sont plus spacieux. Ils remplaceron à terme toutes les rames du réseaux
  • Plus de trains : vues la saturation du réseaux et les cadences en heure de pointe, c'est de moins en moiuns possible
  • Une meilleure information voyageurs : dans les prochaines années, la SNCF dit vouloir "jouer à fond la carte du web, des appli mobiles et des réseaux sociaux. Défi majeur : une info fiable et qui arrive assez vite pour permettre aux usagers d'adapter leur trajet en cas de perturbations.


Du wifi dans les trains : un voeux pieux ?

C'est une attente très forte des usagers. A partir de 2016, les TGV seront progressivement équipés. Sur les trains de banlieue, la SNCF mise plutôt sur la 4G. Elle renvoie la balle aux opérateurs téléphoniques.


Image d'illustration : CC Flickr Eole

Commentaires