2013 le grand mélange

Docteur Beat Mercredi 18 décembre 2013

Réécoute
2013 année du grand mélange
Tous les mercredis à 20h45 dans Hashtag Le Mouv' d'Emilie Mazoyer, Docteur Beat passe au scanner toute l’actualité de la musique électronique et du clubbing. Cette semaine retour sur cinq disques qui auront marqué l'année.

DAFT PUNK - Random Access Memories (Columbia)

Comment ne pas parler de Daft Punk ?! Avant de se faire détrôner très récemment par Stromae, Random Access Memories était le carton de l’année. On a entendu Pharrel Williams chanter Get Lucky sur absolument toutes les radios, même chez Bouvard et Cauet, et les Daft Punk ont été invités par plein de médias très sérieux qui ne leur avait jamais accordé la moindre attention jusqu’alors comme le Figaro ou la matinale de France Inter !

> Cet album a été sélectionné par Le Mouv' pour son Top de l'année 2013 : à vous de voter !

 

AUFGANG - Istiklaliya (InFiné)

Aufgang, c’est l’histoire de trois musiciens. D’abord Aymeric Westrich à la batterie, qui a joué avec Phoenix ou Cassius et produit pour Kery James. Et puis deux pianistes, Francesco Tristano et Rami Khalifé, qui se sont connus sur les bancs de la prestigieuse Julliard School of Music. Pour décompenser après leurs cours d’harmonie et de solfège, ils allaient danser dans les clubs de New York où ils sont tombés amoureux de la techno et de la house. De leur rencontre à tous les trois est né Aufgang, ce projet un peu fou : deux pianos, une batterie, quelques machines et ce doux rêve de faire tomber les barrières entre techno et musique savante. Aufgang est en tournée partout en France jusque fin avril.

ISSAKIDIS - Karezza (Kill the DJ)

Après huit ans d’attente il a sorti son album Karezza au mois de mai. A mon grand regret lui ne tourne pas beaucoup, pas assez. Car il a une présence sensuelle et magnétique aux platines qui fait de chacun de ses DJ sets un pur moment de danse, une célébration de l’amour. Issakidis c’est un gourou un peu dilettante, carrément perché, mais qui bienveillant et généreux envoie des vagues de plaisir avec ses grooves lascifs et ses basses aguicheuses.

TIM PARIS - Dancers (My Favorite Robot)

Tim Paris un des dignes représentants de la scène française expatrié à Londres et qui est allé explorer tous les satellites de la planète dancefloor pour réaliser, Dancers, un premier album romantique où la techno et la house se mêlent au disco, au funk, au rock, à la pop.


GRIEFJOY - Griefjoy (Arista)

C’est la rencontre entre deux groupes. Griefjoy un quatuor niçois qui a sorti un premier album remarqué en septembre. Et Breton, un groupe anglais qui fera l’événement avec la sortie de leur deuxième album début février. Ces jeunes gens ont tout compris ils n’ont pas les mêmes complexes que leurs aînés : ils n’ont pas peur d’allier les mélodies de la pop, l’énergie du rock, et le groove des musiques électroniques comme vous allez pouvoir l’entendre sur ce morceau de Griefjoy, Feel, remixé par Breton.

 

 


> Retrouvez toutes les chroniques de Docteur Beat

> Abonnez-vous au podcast : RSS et iTunes

> Suivez Antoine Dabrowski sur Twitter : @DJPomPomBoy

 

Commentaires