« Eaux sauvages », nanar hippie sous acide !

Pour une poignée de nanars Mercredi 26 février 2014

Réécoute
« Eaux sauvages », nanar hippie sous acide !
Dans la chronique qui jette un coup de projecteur sur les séries Z mémorables de l'histoire, on s'intéresse ici à "Eaux sauvages", un fascinant nanar de 1979 !

 

Eaux sauvages, de David W. Kener est notre nanar du jour.

 


 

Ce film sorti en 1979 raconte l’histoire de quelques randonneurs partis en virée dans le Grand Canyon.

Les membres du groupe se font tous décimer un à un par un mystérieux tueur…

A lire le pitch, on pense voir un thriller… Mais le film est en réalité une oeuvre totalement OVNIesque et inclassable, une sorte d’étude de mœurs hippie filmée et interprétée à l’arrache par des gens dont on devine qu’ils n’ont pas dû fumer que des cigarettes lights.

 

 

 

 

Est-ce sa version française particulièrement catastrophique ? Est-ce son accumulation de scènes totalement inutiles ? Sont-ce ces dialogues qui semblent tout le long n’être que des conversations décalées de gens ayant sérieusement abusé sur les acides ? Est-ce son intrigue policière bâclée et à peine traitée ? C’est probablement la somme de tous ces éléments qui fait d’ Eaux sauvages un film qui s’élève à des sommets d’absurde rarement atteints. Devant ce film si improbable qu’il en devient hypnotique, rendu célèbre notamment par le site Nanarland, on se dit qu’il aurait peut-être pu, à l’instar d’un A bout de souffle, fonder une véritable nouvelle vague !

 

 

 


 

 

Pour tous les amoureux de séries Z (et les autres !) abonnez-vous au podcast : RSS & iTunes  !

Et n’hésitez pas à nous rejoindre sur Facebook !

 

Commentaires