Au secours, ma télé m'espionne !

L'actualité numérique Lundi 25 novembre 2013

Réécoute
Au secours, ma télé m'espionne !
Un étage de plus dans le grand édifice de la surveillance de masse : désormais, c'est au tour de nos télés de nous espionner !

 

Un certain DoctorBeet, blogueur anglais de son état, vient de découvrir que son téléviseur LG flambant neuf n'arrêtait pas de scruter ses faits et gestes. Ce petit écran (plutôt très grand en réalité) appartient à la famille des "télévisions connectées", du nom de cette nouvelle génération de postes en permanence branchés à Internet. Concept qui renvoie moins à une idée révolutionnaire (ça fait un bail en effet que l'on regarde les programmes audiovisuels sur Internet) qu'à une étiquette marketing particulièrement chérie ces derniers temps par les constructeurs.

Ta télé te connaît

Et on comprend mieux pourquoi : ces télé connectées permettent en effet de dresser avec une précision inégalée le profil des téléspectateurs. Le téléviseur LG en question siphonne ainsi à peu près tout : le moindre changement de chaîne, les mots clés recherchés, ou, encore mieux, le nom des fichiers de films ou de séries visionnés sur l'écran via une clé USB ou un disque dur externe.

Une découverte qui a particulièrement mis en boule notre blogueur, qui fait la démonstration de cette mauvaise expérience avec une vidéo au nom évocateur, qui contient le mot "porn". Mot qu'il retrouve dans le flot d'informations envoyées par sa télé aux serveurs du constructeur :

A la recherche du porn... / Capture d'écran de DoctorBeet

 

Une expérience publicitaire cauchemardesque

De son côté, LG est en revanche très fière de sa technique de ciblage. Tant et si bien que la marque a réalisé un film promotionnel de cette "expérience publicitaire dont vous avez toujours rêvé".

Un clip qui ne s'adresse pas au grand public, mais plutôt aux professionnels qui souhaiteraient profiter de cette prouesse marketing pour caler leur publicité sur les téléviseurs LG. Malheureusement, cette vidéo n'est pour l'heure plus disponible du côté de l'équipementier sud-coréen, qui suite à l'intérêt médiatique pour cette histoire, a certes promis de corriger le tir, mais a également pris soin de mettre hors ligne le contenu du site dédié à sa solution de ciblage, intitulée "LG Smart AD" (qu'on pourrait traduire par"LG pub intelligente"). Magie d'Internet et de ses petits malins : il est tout de même possible de la consulter :

 

 

Mais il y a encore plus gratiné ! En cherchant à mettre fin à ce monitoring télévisuel, le blogeur a cruellement déchanté. Pour commencer, la fonctionnalité permettant de le désactiver, intitulée "Collection of watching info", est très difficile à trouver: au bas d'un menu déroulant et, à l'inverse des autres options, sans explications en éclairant les effets. Et lorsqu'on la désactive enfin... il ne se passe rien ! Les données sont toujours envoyées par paquets à LG.

Du coup, notre blogueur s’est fendu d’un mail à l’adresse du constructeur qui lui répond tout de go qu’en achetant la télé, il a de fait accepté ses conditions d’utilisation. Et que ce désagrément ne peut donc être lié à LG, mais au revendeur de télévisuer. Savoureux. 

Et s'il n'y avait que les écrans ! Toujours sur sa guillerette vidéo promotionnelle, LG explique que ses techniques de marketing ciblé fonctionne aussi sur d'autres équipements: lecteurs Blu-ray ou... réfrigérateurs !

L'Internet des objets-espions ?

Bienvenus dans l'univers de l'Internet des objets, décrit comme la descendance du réseau actuel, et où, à terme, toute chose qui nous entoure sera susceptible d'envoyer des informations sur notre quotidien. 

Aux côtés de ces frigo et télé espions, il faut aussi compter sur les maisons intelligentes, et le principe de la domotique, qui poussent comme des petits champignons futuristes. A vous la gestion à distance des lumières, chauffage, volets, portes et fenêtres. Un avenir où vous pourrez même savoir et enregistrer quand on tire la chasse chez vous.

Du pain béni donc pour nous tracer avec minutie. Les experts de la sécurité du Net redoutent déjà que quelqu’un de malveillant, hackers ou NSA c’est selon, mettent la main sur toutes ces données. Qui risquent, en plus, d'être centralisées entre les mains d'une poignée d'entreprises. Rendant ainsi notre vie privée encore plus vulnérable.

Une thématique tellement prégnante qu’Ubisoft en a fait un jeu vidéo qui devrait sortir prochainement, Watch Dogs, dont le héros est un hacker vengeur, qui utilise les données de son environnement pour achever ses missions. Il n'y a plus qu'à espérer que ce scénario reste cantonné à un jeu vidéo.

Un trailer en français de Watch Dogs, le prochain jeu d'Ubisoft, qui met en scène un hacker.

 

Pour en savoir plus: lire le dossier "Tous Espions" du n°938 des Inrockuptibles, pour s'immerger un peu plus dans l'univers des objets connectés et des problèmes de sécurité qu'il pose.

 


 

Andréa Fradin

Toutes les chroniques Suivez le geek

> Abonnez vous aux podcasts : RSS et iTunes

> Illustration CC FlickR par Caden Crawford


Commentaires