Zlatan lance sa marque de fringues et tacle François Hollande

Par Benjamin Mathieu / le 07 juin 2016
Zlatan lance sa marque de fringue et tacle François Hollande
C’est ce qu'on appelle une interview "zlatanesque". Le footballeur suédois, habitué des punchlines égocentriques, balance pour le journal Le Monde quelques tacles bien sentis, notamment sur le Président de la République.

"Quel genre de président est François Hollande ? J'aide ce pays plus qu'il ne l'aide." Le ton est donné, dès le début de ce long entretien accordé pour le journal Le Monde. Largement partagé sur les réseaux sociaux ce mardi, l'article est à la hauteur de la réputation de l'ancienne star du PSG qui enchaîne les réponses prétentieuses... à prendre certainement au second degré (enfin, on l'espère !) 

Je peux le rendre populaire si je veux. Mais je ne sais pas si j'en ai envie


 

Sur la politique, Ibrahimovic avoue ne rien y connaître mais estime aider beaucoup la France, vu le montant des impôts qu'il paye dans notre pays. On apprend par la même occasion qu'il ne délègue pas cette tâche et rédige lui même sa déclaration. Et quand on lui demande s'il est de gauche ou de droite, le footballeur n'a pas peur du ridicule :

Je me considère de partout car je suis l'homme du peuple.


 

Sur la France, le melon du Suédois, l'une des stars de l'Euro a venir, a visiblement du mal à dégonfler. Ibra fait du Alain Delon en parlant de lui à la troisième personne :

Ibra est venu et il a pris le pouvoir en France. (Le journaliste relance, Mais encore ?). Non je pense que c'est suffisant.


 

Mais, quand il évoque les attentats parisiens du 13 novembre, la star planétaire semble émue, touchée : "C'était très sombre dans mon esprit". Lui qui se définit comme "peace and love", quelqu'un qui aime tout le monde, parle du foot comme une religion : "Tout le monde est le bienvenu, quelque soit ses origines, ses croyances. Le football, c'est le plus grand sport au monde. Il connecte les gens". Et donc la solution face au terrorisme ? Ça, la star du foot ne le dis pas. 

 

 

 

Photo de couverture : Cc FlickR Philippe Agnifili

Par Benjamin Mathieu / le 07 juin 2016

Commentaires