Une super-héroïne indienne victime de viol

Par Sébastien Sabiron / le 09 décembre 2014
Une super-héroïne indienne victime de viol
Deux ans après le viol collectif de New Delhi et les manifestations qui avaient suivi, un dessinateur place une femme victime de viol au centre d'un comics destiné aux jeunes indiens. Initiative salutaire, dans un pays où les violences faites aux femmes ont aussi des racines culturelles.

Priya est une fillette sérieuse. Elle rêve de devenir institutrice et travaille dur à l'école. Jusqu'à ce que son père lui ordonne de ne plus y aller pour s'occuper de la maison. Jeune femme, Pyria se fait violer par plusieurs hommes, dont l'un fait partie de son entourage. Au traumatisme du viol s'ajoute le déshonneur, imposé par une famille qui la rejette.

"Pourquoi étais-tu seule dehors ?" "Tu as du les provoquer" "Tu devra épouser l'un d'entre-eux"
© RATTAPALLAX

Une situation vécue par de nombreuses jeunes indiennes, que le dessinateur indo-américain Ram Devineni évoque dans Priya's Shakti, une BD numérique et papier, téléchargeable gratuitement. Vengée par la déesse Parvati, son héroïne devient une sorte de messagère, perchée sur un tigre, qui décide de lutter contre les violences faites aux femmes.

Extrait Priya's Shakti © RATTAPALLAX


La BD emprunte à la fois aux codes des comics et de la mythologie hindoue. L'idée a germé dans l'esprit de l'auteur en 2012, après le viol collectif et le meurtre d'une jeune étudiante dans un bus à New Delhi. L'affaire avait sucité une vive émotion. Ram Devineni l'évoque dans une interview accordée à la BBC :

J'ai participé aux manifestations [qui ont coûté la vie à un policier NDLR] Je parlais avec un officier de police qui m'a dit quelque chose de très surprenant : "aucune fille bien ne se promène toute seule la nuit". J'ai réalisé que le viol et les violences sexuelles étaient un problème culturel, étroitement lié au patriarcat, à la misogynie et à la perception des gens.


Extrait Priya's Shakti © RATTAPALLAX


Edité en hindi et en anglais, Priya's Shakti vise à "atteindre un large public en Inde et dans le monde". Afin de sensibiliser les plus jeunes, la BD papier comprend certains passages en réalité augmentée. Il suffit de pointer les images avec une tablette ou un téléphone afin qu'elles s'animent.

Priya's Shakti Blippar Augmented Reality from Rattapallax on Vimeo.

Priya's Shakti sera également distribuée au Comic Con de Bombay, fin décembre.

 


 

Images d'illustration : © RATTAPALLAX

> Et pour briser le tabou du viol en Inde, il y a aussi le théâtre. Reportage par ici.

Par Sébastien Sabiron / le 09 décembre 2014

Commentaires