Une photographe joue les voyeuses à Paris

Par Erika / le 31 octobre 2014
Une photographe joue les voyeuses à Paris
Vous avez déjà eu l'impression désagréable d'être espionnés par vos voisins d'en face? A vous de vous mettre dans la peau des voyeurs, grâce à la série de clichés par la photographe Gail Albert Halaban.

Gail Albert Halaban n'a pas hésité à se mettre dans la peau de ces chers voisins qui nous observent, et à figer dans l'oeil de son objectif des instants de vie à Paris.

 

La photographe avait travaillé en 2009 sur une série dans le même esprit à New York, Out of my window.

Elle nous propose ici une toute nouvelle série de clichés intitulée Vis-à-vis, Paris, mettant en scène des morceaux de la vie quotidienne dans des immeubles et commerces de la capitale.

 

 

Un travail assez criant de vérité, que la photographe associe à une citation de Baudelaire "Ce qu'on peut voir au soleil est toujours moins intéressant que ce qui se passe derrière une vitre".

 

 

Certes. On vous conseillera quand même d'ajouter quelques rideaux à vos fenêtres pour le coup.

 

Par Erika / le 31 octobre 2014

Commentaires