Une nouvelle journée de défense plus sexy ?

Par Christelle Pire / le 04 avril 2014
Une nouvelle journée de défense plus sexy ?
Le ministère de la Défense relooke la journée de défense et de citoyenneté, obligatoire pour les jeunes de 17 ou 18 ans pour passer un examen ou le permis de conduire. Plus d'échanges entre les militaires et les jeunes, une application mobile : l'armée veut séduire.

Si vous avez moins de 35 ans, vous vous souvenez sûrement de votre JAPD, cette journée d'appel de préparation à la défense. De 9h à 17h, enfermé dans une caserne militaire avec d'autres jeunes, vous passez un test de Français et vous apprenez les gestes de premier secours. Surtout, des militaires vous présentent l'armée, comment s'y engager et quelle carrière vous pourriez y faire.

En 2011, la JAPD est devenue la JDC, la journée de défense et de citoyenneté. Le programme est resté à peu près le même.

Un coup de jeune

En 2014, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a décidé de rendre cette journée un peu plus sexy. Les discussions sont recentrées sur l'armée. Les soldats qui animent la journée prennent plus le temps de discuter avec les jeunes, pour leur permettre de poser des questions.

L'armée prévoit même la mise en place d'une application pour les smartphones : "Ma JDC sur mon mobile". Elle donnera des informations pratiques, comme le lieu de la convocation, ou comment accéder au site militaire. Bref, un vrai coup de jeune pour attirer de nouvelles vocations.

Ecoutez ici le reportage de Christelle Pire

 

Une journée toujours utile

La journée de défense et de citoyenneté reste un des seuls contacts directs entre le ministère de la Défense et les Français. Passage obligé, elle permet aux militaires de se faire un peu de publciité, certes, mais aussi de rappeler que des soldats français sont déployés dans le monde entier.

L'armée repère aussi ceux qui décrochent du système scolaire. En 2013, 8,5% des jeunes passés par la journée de défense et de citoyenneté avaient des difficultés de lecture.

 

Liens: 
Par Christelle Pire / le 04 avril 2014

Commentaires