Une maman + une maman, c'est bien aussi

Par Augustin Arrivé / le 26 novembre 2013
Une maman + une maman, c'est bien aussi
A quelques semaines de la présentation du projet de loi sur la famille, un webdocumentaire donne la parole à deux frères et une soeur, élevés par deux femmes. En espérant prouver qu'ils sont simplement des jeunes comme les autres.

 

Augustin Arrivé, de la rédac' du Mouv', a pu joindre l'équipe d'Alberomio, mon arbre. Son sujet est à écouter ci-dessous :

 

Ils s'appellent Brune, Pablo et Pierrot, ils ont respectivement 32, 30 et 23 ans, et ils sont frères et soeur. Vous les avez peut-être déjà vus ou entendus dans les journaux : les médias se sont précipités vers eux au début de l'année, pour illustrer des reportages sur les familles homoparentales. Ils n'étaient pas compliqués à trouver : le cadet, Pablo Seban, avait été invité à l'Assemblée Nationale pour raconter sa vie avec deux mamans :

 

Pablo Seban auditionné à l'Assemblée Nationale en décembre 2012 © LCP, 2012

 

Une invitation d'Erwann Binet, rapporteur du texte sur le mariage pour tous. Aujourd'hui, la pression médiatique est retombée. Mais le futur projet de loi sur la famille risque de relancer la sauce. Et Pablo, son frère et sa soeur espèrent ne plus être confrontés aux mêmes clichés : "On nous posait systématiquement des questions du style "est-ce qu'on est perturbé par la sexualité de sa mère ?", ça ne volait pas très haut et on s'est dit qu'il valait mieux proposer notre propre objet, dans lequel on pourrait évoquer d'autres thématiques."

 

Extrait du webdoc Alberomio, mon arbre, de Taina Tervonen et Charlotte Planche © Let's Pix, 2013

 

Ils contactent Taina Tervonen, une journaliste indépendante croisée en interview, et Charlotte Planche, graphiste et amie d'enfance. Ensemble, les deux femmes vont réaliser une trentaine de vidéos. La fratrie y évoque son histoire et son quotidien. On y parle de leurs deux mères, Maria et Mimi, et de leur père Gisberto, mais aussi de tout autre chose : de religion, de racisme, d'immigration. On y croise quelques politiques, comme Christine Boutin ou Najat Vallaud-Belkacem. Et ensemble, ils définissent la notion d'identité.

 

Extrait du webdoc Alberomio, mon arbre, de Taina Tervonen et Charlotte Planche © Let's Pix, 2013

 

Taina Tervonen souhaitait faire entendre "des voix de l'intime, des récits familiaux qui rassemblent tout le monde, parce qu'on a tous une histoire familiale". Et ce webdocumentaire, produit par Let's Pix, montre à quel point l'histoire de la famille Seban est semblable à celles de toutes les autres familles. "Les enfants d'homos ne représentent rien du tout", explique Pablo. "Ce sont des enfants qui ont été heureux si leur famille était pleine d'amour ou malheureux s'il n'y avait pas d'amour dedans."

 

Une banalité revendiquée qui fera certainement écho au plus grand nombre. D'ailleurs, les internautes sont invités à compléter le site avec leurs propres témoignages. Une douzaine de personnes ont déjà répondu. Texte, photo, vidéo, vous êtes libres de choisir ce que vous acceptez d'offrir. En espérant gommer les clichés et les oppositions binaires "pour/contre" : inutile de se positionner, de toutes façons ces familles existent déjà, que ça plaise ou non.

 

Le webdocumentaire Alberomio, mon arbre, de Taina Tervonen et Charlotte Planche, produit par Let's Pix, est disponible en cliquant par ici.

Le Mouv' s'est déjà penché sur le sujet de l'homoparentalité. Benoît Bouscarel avait rencontré Claire et Tatiana, qui voulaient donner une vraie famille à leur enfant. Leur témoignage est à retrouver par .

 

Par Augustin Arrivé / le 26 novembre 2013

Commentaires