Une bière Wu-Tang Clan

Par Erika / le 26 mai 2015
Une bière Wu-Tang Clan
Non, il ne s'agit pas d'un nouveau plan marketing du groupe, mais d'une initiative bien particulière d'un brasseur, à la recherche de nouvelles saveurs. Son secret ? Faire écouter à sa bière en fermentation une playlist en continu de son groupe fétiche...

On connaissait le fait de passer de la musique classique aux vaches, ou encore de parler aux plantes, mais faire écouter du rap non-stop à de la bière en pleine fermentation, c'est une nouveauté !

Pour Vince Desrosiers, brasseur au Dock Street Brewery à Philadelphie, c'est un processus très sérieux :

Ca a commencé comme une blague, et ensuite on s'est demandé si les basses pouvaient causer suffisamment de vibrations pour influer sur la levure, et créer des goûts différents pendant la fermentation.


 

Il ajoute :

J'écoute de la musique tous les jours dans la brasserie, et je voulais créer une série de bières basées sur mes goûts musicaux. Ce n'est pas vraiment une idée si originale, mais ma musique investit tout mon espace et Wu-Tang paraissait être un bon commencement.



Pendant six mois, une playlist 100% Wu Tang Clan a tourné, directement posée sur le barril de bière. Une bière de sa confection, au goût d'ananas épicé et zestes d'orange qui sera désormais intitulée : Ain't Nuthin' to Funk With, en hommage au célèbre titre du groupe.

Démonstration en images :


Mais ce n'est pas la première idée farfelue du brasseur, qui avait imaginé, pour la quatrième saison de la série culte Walkin Dead, une bière contenant... de la vraie cervelle.. de mouton, rassurez-vous. De quoi préférer, de loin, les six mois de hip-hop de cette nouvelle expérimentation.

Quant à savoir si le goût a réellement changé, il vous faudra pour cela vous envoler pour Philadelphie.. ou tenter vous-même l'expérience ! On vous déconseillera par contre une playlist Justin bieber ou One Direction, qui pourrait bien faire tourner votre délicieux breuvage en vinaigre...

 


Crédit photo : Twitter

Article via : Uproxx

Par Erika / le 26 mai 2015

Commentaires