Une bible à 54.000 dollars, un essai à 10.000... Les souvenirs de 2Pac mis aux enchères

/ le 11 octobre 2016
Une bible à 54.000$
20 ans après sa disparition, les fans inconditionnels ont l’occasion (moyennant beaucoup de billets) de pouvoir acquérir des objets personnels de la légende Tupac Shakur.

Unique artiste à avoir décroché la tête des charts tout en purgeant une peine d'emprisonnement avec l’album Me Against the World et le titre Dear Mama. L’épisode prison (11 mois pour agression sexuelle) a largement contribué au mythe du rappeur. Depuis la mort récente de sa mère Afeni Shakur, son unique légataire, des objets lui ayant appartenus ont été mis aux enchères, dont la bible qu’il lisait pendant sa peine, signée de son nom et de son numéro de détenu.

 

Elle coûte 54.000 $ ! A ce prix-là on ne peut plus parler de souvenir mais carrément de relique !

On a aussi retrouvé sur un autre site de vente aux enchères : un disque d’or, un autre de platine, son premier contrat en maison de disque et ceux des films Poetic Justice et Juice, les paroles manuscrites de Catching Feeling, RU Still Down et Wonda Why They Call You B-I-T-C-H. Ainsi qu’une lettre écrite à un ami d’enfance lorsqu’il avait 17 ans...

Dans le lot, la plus grosse mise à prix est l’essai Is Thug Life Dead?  pour 10.000 dollars. Ecrit depuis sa cellule et jamais publié, il était adressé à une amie proche mais aussi aux jeunes afro-américains. Extrait traduit : 

Je n’ai pas inventé la "Thug Life" je l’ai juste personnifié. Je n’aurais pas pu l’arrêter même si j’avais voulu, mais dans mon cœur le "thug ni**ga" que je suis a évolué en "Boss Playa" (ndlr : quelqu’un de très doué dans son domaine). Alors non la "vie de voyou " n’est pas finie mais dans mon cœur si (...)  

Méfiez-vous des rageux et des "potes" envieux, ils vous feront du mal.  J’espère que ça apportera du bien à certains d’entre vous. Si c’est le cas alors je ne suis pas en prison pour rien. 


 

Les quatre pages manuscrites découvertes l'année dernière avaient été dissimulées par son label Deathrow Records, sûrement pour ne pas ternir le marketing "thug" de 2Pac, qui fût tué moins d’un an plus tard.

 

En espérant que cet essai où 2Pac se met à nu, trouvera un acquéreur prêt à le publier, car il mérite vraiment d'être, 20 ans plus tard son message reste tristement d'actualité. 

 


Crédits Photo : Archives / Getty Images

+ de 2Pac sur Mouv'

/ le 11 octobre 2016

Commentaires