Un saut sans parachute à plus de 7.600 mètres de haut

/ le 29 juillet 2016
Un saut sans parachute à plus de 7.600 mètres de haut
Si le pari est réussi, ce sera une grande première. Le parachutiste américain Luke Aikins va se lancer dans le vide depuis un avion, dans la nuit de samedi à dimanche (heure française), sans rien pour freiner sa chute. Un immense filet est prévu à l’atterrissage pour amortir le choc.

Ne dites pas à Luke Aikins qu’il est fou ou inconscient : cela fait près de deux ans qu’il prépare ce saut. Car s’il en a déjà 18.000 à son actif, depuis l’âge de douze ans, c’est la première fois qu’il s’envole sans parachute ni wingsuit, cette combinaison “ailée” qui permet de planer.

L’américain va littéralement tomber du ciel. Il va sauter à 7.600 mètres au dessus du désert californien, à environ 200 km/h, sans accompagnant pour lui venir en aide en cas de problèmes. Par comparaison, le Mont Blanc ne s’élève qu’à 4.800 mètres.

 

 

 

A l’arrivée, un filet de 30 mètres sur 30 doit amortir la chute, et surtout empêcher Luke Aikins de rebondir, au risque de heurter violemment le sol. Le système a été testé plusieurs fois avec des mannequins largués depuis un hélicoptère. Le dernier essai s'est déroulé hier.

 

“7.500 mètres, c’est très haut. Je serai capable de voir où je vais mais pas les détails de l’endroit où je vais atterrir” indique le parachutiste. Pour l’aider à se positionner au-dessus du filet, Luke Aikins disposera d’un GPS auditif et d’un système lumineux au sol. 


Dans les traces de Baumgartner


A 42 ans, Luke Aikins a déjà l’expérience des sauts hors-normes. La chute libre est un sport familial : son oncle a repris l’école de parachutisme fondée par son grand-père. Luke Aikins a aussi entraîné et conseillé Felix Baumgartner, en 2012, pour un saut depuis l’espace. L’autrichien devient alors le premier homme à franchir le mur du son en chute libre.

 

Mais contrairement à l’américain, Baumgartner sautait de bien trop haut, près de 40.000 mètres, pour pouvoir se passer d’un parachute, qu’il avait déployé à 2 kilomètres et demi du sol. Le saut en chute libre complète de Luke Aikins est une première mondiale.


L’enjeu commercial


Comme pour le saut de Baumgartner, réalisé en partenariat par Red Bull, le saut que s’apprête à réaliser Aikins est également une aubaine pour les marques qui veulent se faire connaître. Une marque de chewing-gum a donc sauté sur l’occasion pour le sponsoriser, et réaliser par la même occasion un jeu dérivé sur smartphone, “Heaven Sent", du nom du projet.

La chute devrait durer à peine deux minutes. Elle sera diffusée en direct samedi 30 juillet sur la chaîne de télévision américaine Fox, entre 2 et 3 heures du matin heure française.

 

 


Morgane Heuclin-Reffait

Crédits photos : Andy Farrington / Red Bull Content Pool

/ le 29 juillet 2016

Commentaires