Un Pokémon, 78.000 crises de nerfs

Par Sébastien Sabiron / le 06 février 2014
Un Pokémon, 78 000 crises de nerfs
Avis aux nostalgiques, Pokémon version Game Boy est jouable en ligne. Les mêmes graphismes, le même gameplay, la même musique, mais avec une petite subtilité : le personnage est contrôlé par des dizaines de milliers d'internautes en même temps. Pétage de plombs assuré.

MAJ du 6 mars 2014 : Après une épopée cahotique de 16 jours, 7 heures, 45 minutes et 30 secondes, les dizaines de milliers d'internautes sont parvenus à terminer le jeu. Il a fallu 17 tentatives pour vaincre le "Conseil des Quatre", laissant Red le héros complètement lessivé.

   
Histoire de ne pas se refroidir, une nouvelle aventure Pokemon a commencé, cette fois sur une version plus récente et en couleurs du jeu. Mais on a beau dire, rien ne sera jamais comme avant.
    

  
"Attrapez les tous" disait le slogan. Sorti en 1999 sur Game Boy, Pokémon vous met dans la peau de Red, collectionneur et dresseur de bestioles fantastiques, qu'il tente d'attraper avec ses Poké Balls. Dans Twich Plays Pokemon, le postulat diffère légèrement.

Ici, des dizaines de milliers d'internautes tentent de contrôler Red (le héros) en même temps, sans pouvoir se consulter. Autant dire que Red est un peu paumé.

Watch live video from TwitchPlaysPokemon on www.twitch.tv

Publié en fin de semaine dernière sur la plateforme vidéo Twich TV, le jeu est accessible à tous. Il suffit de se rendre sur cette page et de s'inscrire sur le chat pour donner des ordres à Red : up pour aller vers le haut, down en bas, etc. Avec 78 000 joueurs connectés en même temps (au plus fort de la journée), le résultat est forcément bordélique.

On a essayé, mais le temps de latence très long entre la requête et son exécution est plutôt dissuasif. La plupart du temps, Red tourne en rond comme un damné.

Pikachu, l'est caché / cc Flickr par Sadie Hernandez

Depuis sa mise en ligne, le jeu a déjà attiré plus de 6,5 millions d'internautes. Interrogé par Polygon, le développeur australien à l'origine de cette version explique qu'il ne s'attendait pas à un tel succès. Il promet de laisser tourner Twich Plays Pokemon jour et nuit, jusqu'à ce que les joueurs parviennent à battre les boss de fin, le "Conseil des Quatre."

Mais il reconnaît avoir quelques doutes sur la faisabilité de cette entreprise, en tout cas pas "sans une meilleure coordination". A vous de jouer.

Via The Verge.

Par Sébastien Sabiron / le 06 février 2014

Commentaires