Un poisson rouge joue à Pokémon

/ le 08 août 2014
Un poisson rouge joue à Pokémon
Ceci n'est pas une blague. Un américain a développé un système permettant à son poisson rouge de jouer à Pokémon. La partie est retransmise en live sur la plateforme Twitch et elle attire des milliers de personnes.

A gauche, le jeu. A droite le poisson. Fish Plays Pokemon est la dernière absurdité du moment, faisant des émules sur la plateforme streaming de jeux vidéo Twitch. Il s'agit d'observer en direct un poisson jouer à la version rouge de Pokémon.

Watch live video from FishPlaysPokemon on www.twitch.tv

... Pourquoi ?

En février dernier, une opération d'envergure était lancée sur le site autour du jeu Pokémon rougeTwitch plays Pokemon. L'expérience permettait à des milliers de joueurs de participer en simultané à la même partie. N'importe quelle personne du réseau pouvait alors décider de passer les commandes à autre joueur.

L'expérimentation a remporté un énorme succès: elle a réuni plus de 8 000 participants et a été visionnée en direct sur Twitch plus de 36 millions de fois. Il a fallu 16 jours à tous les joueurs qui se sont succédés pour terminer le jeu.

> Relire notre article sur le sujet

L'initiative Twitch plays Pokemon avait été saluée comme une belle expérience virtuelle et collaborative - même si totalement désorganisée. Voilà pour le contexte.

Fish Plays Pokemon, c'est donc le détournement de cet opération là, un délire totalement vain initié par un internaute américain, Patrick Facheris. Le malin a mis en scène son poisson rouge, Grayson Hooper (oui, oui, c'est bien son nom) en créant un système permettant à l'animal de contrôler les mouvements de son avatar depuis l'aquarium.

Le mème de Grayson Hooper.

En moyenne 15 000 personnes sont branchées sur la progression du poisson qui, après 135 heures de jeu, est toujours coincé à Bourg Palette. C'est-à-dire au tout début de l'aventure... A noter que Grayson Hooper a tout de même réussi à remporter un premier combat. Comme l'a écrit un jour quelqu'un de très sage:

Tout vient à point à qui sait attendre.


 

/ le 08 août 2014

Commentaires