Un numéro fracassant

/ le 10 février 2014
Un numéro fracassant
Alexey Sobolev a saturé son téléphone portable en faisant simplement inscrire son numéro de portable sur son casque. Un numéro multi-diffusé pendant son épreuve.

 

Les Jeux Olympiques donnent souvent lieu à de jolies histoires. Et ceux de Sotchi ne font pas exception. Un snowboarder russe a fait parler de lui... mais pas pour ses performances techniques apparemment désastreuses.

 

Si vous êtes comme ça, téléphonez moi

Comment alors ? En inscrivant son numéro de téléphone sur son casque avant son épreuve dans la discipline du Slopestyle lors du deuxième run des demi-finales où il a fait son show.

Le succès a été fracassant. A tel point que son portable a planté suite à l'envoi de près de 2 000 textos.

Car le jeune Alexey Sobolev, 22 ans, se plaint de s'ennuyer au village olympique (alors qu'il n'y a pas de quoi), comme il l'a confié à une journaliste de USA Today : "C'est vraiment ennuyeux le village olympique."

 

 

 

 

Un soutien aux Pussy Riot ?

 

Autre coup de com' magistral du jeune russe : sa planche de snowboard représentant les activistes controversées Pussy Riot. Acte de protestation ? L'homme reste ambigu et se contente d'un "tout est possible", avant d'affirmer ne pas vraiment savoir ce que cette image représentait.

 

Entre son téléphone et ce soutien plus ou moins assumé, Alexey aura plus réussi à faire parler de lui que par ses prestations sportives !

 

Via Gawker


 

Au Mouv', d'autres articles et émissions sur les Pussy Riot et Sotchi ...

Crédits Photo :

PaternitéPas d'utilisation commercialePas de modification Certains droits réservés par f-l-e-x
/ le 10 février 2014

Commentaires