Un job dans le vent

/ le 13 décembre 2013
un travail dans le vent
Réformer le monde du travail en montrant que la diversité fonctionne sur un bateau c'est l'objectif de Team Jolokia qui entame sa deuxième année. Un trentaine de bénévoles de tous bords se lancent dans la course au large. Leur mission : être aussi performants que les pros de la voile !

 

Naviguer sur un 60 pieds, c'est à dire un bateau de plus de 20 mètres de long, avec un mat à perte de vue et des voiles de 500 mètres carrés ! Ca vous fait rêver depuis votre minus petit appartement coincé entre deux immeubles ? Alors allez donc faire un tour au Salon Nautique qui se tient porte de Versailles à Paris jusqu'à dimanche 15 décembre.  

Au stand Bretagne vous croiserez la Team Jolokia, comme Cécile de Kervasdoué.

Salon nautique de Paris © Cécile de Kervasdoué, Le Mouv'

  
L'idée de cette aventure hors du commun est de faire de la course au large mais avec une trentaine de personnes très diverses: des femmes, des hommes, jeunes ou vieux, valides ou invalides, amateurs ou novices, différents ou normaux. Pendant un an ils vont se former à la mer et faire fonctionner cet énorme bateaux pour arriver peut être dans la première moitié des concurents des grandes courses

L'objectif des sociologues navigateurs qui ont monté le projet: montrer au monde du travail l'importance de la diversité dans pour le vivre ensemble mais aussi pour la performance

Une insertion par la mer qui n'aurait pas déplût à Eric Tabarly comme en témoigne Pierre Meisel le fondateur de Team Jolokia

Le bateau c'est l'outil idéal pour le vivre ensemble parce que c'est un endroit où cohabitent des moments d'intimité, comme faire sa toilette ou dormir, mais aussi de travail, et de détente.


Pierre Mesiel © Cécile de Kervasdoué, Le Mouv'

 

L'aventure Team jolokia c'est non seulement un bateau et un équipage mais ausi un laboratoire social avec des sociologues, des philosophes, des consultants, des psychologues qui sont au plus près de la vie à bord et qui tentent d'inventer de nouvelles formes de management à diffuser dans le monde du travail.
   
Les épreuves de sélection de l'équipage bénévole ont lieu en janvier 2014, pour une premiere course au large au mois de mai prochain. Coût de ce projet soutenu notamment par la Fondation TF1  : 300 000 euros.

Reportage pour le Mouv' signé Cécile de Kervasdoué.

/ le 13 décembre 2013

Commentaires