Un groupe féministe canadien appelle au boycott d’Eminem et Big Sean « les rappeurs violeurs » !

/ le 08 février 2017
Un groupe féministe canadien appelle au boycott d’Eminem et Big Sean
La dernière collab "No Favors" de Big Sean et d'Eminem n'est pas du goût de tout le monde...

Un groupe féministe du Canada : The RINJ Foundation (Rape is No Joke = le viol n'est pas une blague) veut boycotter les "rappeurs violeurs" et leurs labels. Une protestation qui vise directement les MCs de Detroit : Big Sean et Eminem.

La cause ? Leur dernier morceau No Favors extrait du dernier album de Big Sean I Decided sorti le 3 février 2017 dans lequel Eminem détruit Donald Trump mais surtout la commentatrice ultra-conservatrice Ann Coulter. Qu'il associe directement à une pro Ku Kux Klan et promet de la violer avec toute sorte d'objets  et qu'il n'hésiterait pas à la renverser avec sa caisse pour faire d'elle un exemple. Pas besoin de tout vous traduire...

And fuck Ann Coulter with a Klan poster
With a lamp post, door handle, shutter
A damn bolt cutter, a sandal, a can opener, a candle, rubber
Piano, a flannel, sucker, some hand soap, butter


 


Le RINJ s'est empressé de protester contre ces rappeurs qui incitent à la violence: crime, viol...

 

Et Bien sûr, Ann Coulter a répondu à Slim Shady via le site américain TMZ qui traite le rappeur d' "homophobe et d'abruti de misogyne."

 

Cette histoire rappelle un peu l'époque (début 2000) où Eminem se prenait procès sur procès pour homophobie mais c'est vrai que pour le coup il est surement allé trop loin malgré que le morceau soit assez dingue.

Affaire à suivre.

 


Crédit photo : Scott Legato / Getty Images

+ de Eminem sur Mouv'
+ de Big Sean
sur Mouv'


/ le 08 février 2017

Commentaires