Un groupe de hackers mondialement reconnu baisse les bras ?

/ le 09 février 2016
Un groupe de hackers mondialement reconnu baisse les bras ?
Lundi 8 février, la Chine est passée à l’année du singe. Une année qui s’annonce inattendue sur différents points selon les oracles Feng Shui. Premier exemple qui fait date : 2016 pourrait être le début d’une longue ère de jeux vidéo non piratés. C’est en tout cas ce qu’a annoncé l’un des plus grands groupes de hackeurs mondial : le groupe chinois 3DM.

Le collectif de hackeurs a annoncé le 6 février, qu’il ne piratera plus de jeux vidéo « monojoueur ». Depuis quelques temps en effet, les hackeurs de 3DM mènent une guerre contre la société autrichienne anti-piratage Denuvo Software Solutions.  

Mais depuis plus de deux mois, les hackeurs chinois sont face à un mur : le logiciel « Denuvo Anti – Temper Technology » installé principalement sur les jeux PC. Basé sur un système de chiffrement secondaire qui protège le droit numérique du jeu (DRM), il empêche toutes modifications de fichiers. C’est cette fameuse technologie « Anti Temper » qui bloque toutes leurs tentatives de hackage pour venir à bout du jeu Juste Cause 3 sorti il y plus de deux mois. Timing généralement long pour obtenir un jeu cracké. 

Capture d'écran Jeu vidéo Just Cause 3

 

Si les hackeurs ont fait cette annonce retranscrite et traduite par le site anglais TorrentFreak.com, c’est aussi pour montrer leur inquiétude face au renforcement de la protection des jeux vidéoSister Bird dirigeante du groupe avait déjà annoncé début janvier que si l’industrie du jeu vidéo continuait à se payer les services de Denuvo, d’ici deux ans les jeux vidéo pourraient devenir incassables.

Légitime direz-vous, mais le groupe se défend de son aptitude à cracker les jeux vidéo : le piratage permet aux joueurs de tester un jeu avant de l’acheter. Telle une vraie entreprise côtée en bourse, 3DM se laisserait donc une année pour voir l’impact de leur inactivité sur «  les ventes légales de jeux » et reviendrait en 2017.  

De son côté, la société autrichienne Denuvo se félicite de cette première victoire. Le fait de ne pouvoir contourner la sécurité d’un jeu dans les 30 jours après sa sortie est bénéfique puisque le plus gros des ventes se fait sur les trois premières semaines. 

Réelle info ou buzz ? 

Commentaire sur Jeuxvideo.com

 

Oui mais voilà, depuis l’annonce de 3DM, les férus de jeux vidéo dénoncent un hoax. Si la plupart reconnaisse que les logiciels anti piratage sont de plus en plus difficiles à pirater, ils affirment qu’un hacker n’abandonne jamais. Plus le logiciel est dur à cracker, plus la fierté d’y parvenir est grande.

 

Commentaire sur Jeuxvideo.com

 

D’autres affirment même que la bien nommée dirigeante Sister Bird  n’existe pas… et que l’argument de 3DM, d’arrêt d’activité d’un an pour observer l’impact sur les ventes de jeux vidéo, sera difficile à évaluer.

Alors peut-on imaginer qu’un groupe de hackers mondialement réputé dépose progressivement les armes ?

Reste qu’une pétition contre la société Denuvo et son logiciel Anti-Temper Technology existe bel et bien... 

 


 

par Mylène Mauricrace

/ le 09 février 2016

Commentaires