Un Coran piétiné dans un dessin animé britannique

Par Augustin Arrivé / le 29 juillet 2016
Un Coran piétiné dans un dessin animé britannique
Scandale au Royaume Uni après la diffusion d'un dessin animé pour enfants apparemment quelconque. Un internaute a repéré, par un arrêt sur image, un blasphème manifeste au milieu d'un épisode. La société de production s'excuse et interdit toute rediffusion.

Il nous a été rapporté que dans un épisode de Sam le Pompier, une page du Coran était brièvement représentée. Nous avions demandé que cette page ne présente qu'un texte illisible, aussi nous regrettons profondément cette erreur. (...) Nous ne travaillerons plus avec le studio responsable de cette erreur. Nous faisons le nécessaire pour retirer cet épisode de la circulation et nous révisons nos procédures de création afin que ça ne se reproduise plus.


 

Quelle histoire pour un petit pompier innocent, Sam (soi-disant Gallois car créé dans les années 1980 par le Britannique Rob Lee pour une chaîne de télé galloise ; en réalité animé depuis plusieurs saisons par Xing Xing, studio d'animation 3D basé à Pékin). Sam, pompier de son état, oeuvrant à la sérénité de la petite ville de Pontypandy, n'a, a priori, rien d'un islamophobe. Une scène de la saison 9 vient pourtant de créer un énorme bad-buzz. Il y a de quoi.

Dans cet épisode, intitulé Troubled Waters ("Eaux troubles"), Elvis Portillon, jeune recrue de la caserne, ramène un peu de thé pour ses camarades. En passant la porte du bureau, il glisse sur un livre oublié par terre. Cabriole, badaboum, gag facile. Lors de sa première diffusion, en 2014, personne n'avait rien trouvé à redire. Mais le 28 juin dernier, la rediff a outré un téléspectateur particulièrement attentif.

 

 

En procédant à un arrêt sur image et un agrandissement de la scène, lorsque les feuilles du livre écrabouillé virevoltent dans la pièce, il est possible de repérer cette fameuse page en caractères arabes, versets 13 à 26 de la 67e sourate du Coran, sourate dite "de la souveraineté". Le livre piétiné (par inadvertance, certes, mais tout de même) est donc bien le livre sacré de l'islam. Cette scène cache un blasphème difficilement justifiable.

Bien malin qui pourrait expliquer ce qui a poussé l'équipe d'animateurs chinois en charge de la séquence à y glisser cette mauvaise plaisanterie. Les twittos se sont emparés de la polémique :

 

 

 

Troubled Waters n'est déjà plus sur YouTube (si ce n'est cette autre séquence, inoffensive). Pas plus de trace sur le site officiel français de la série. Le ménage semble avoir été fait. La société de production Mattel a publié le communiqué cité en haut de cet article. Et le pauvre pompier Elvis, aux dernières nouvelles, n'avait pas été démis de ses fonctions.

 


Illustration de couverture : Wikimedia Commons The Pontypandy Emergency Service

 

Par Augustin Arrivé / le 29 juillet 2016

Commentaires