Un artiste détourne des affiches de cinéma

Par Marie Moglia / le 27 mai 2014
Un artiste détourne des affiches de cinéma
Un artiste new-yorkais détourne les affiches de films récents pour les recréer en mode "vintage". Et y fait figurer de grands acteurs classiques du cinéma américain.

 

Il s'appelle Peter Stults, est américain et vit à New York. Il est designer, illustrateur et, surtout, cinéphile. Comme il l'explique sur son site, il passe le plus clair de son temps à "critiquer les affiches de films et à dessiner les gens dans le métro". Le dessin, c'est son dada. Mais la retouche aussi.

C'est pourquoi Peter Stults s'amuse à détourner ces images d'Epinal qui forgent l'univers du cinéma populaire et grand public. Babe, La Planète des singes, Batman, Inception, Pulp Fiction, Avatar et bien d'autres... Chacune des affiches de ces films ont été soumises au regard critique et à l'imagination de l'artiste.

Et justement, il a récemment publié une nouvelle série de posters de films. Un travail original, déjà entamé en 2012, qui consiste à s'inspirer du 7ème art d'aujourd'hui pour revisiter celui d'hier. Cela donne des affiches vintage de films actuels, avec des acteurs mythiques du cinéma américain des années 50 à 70.

Iron Man 3

A gauche, le travail de Peter Stults. A droite, l'affiche originale. Avec des codes graphiques qui sont à l'opposé des tendances actuelles, l'artiste parvient à fusionner le cinéma de deux époques, pour remettre au goût du jour celui d'hier et rendre (presque) démodé celui d'aujourd'hui.

Ainsi Robert Downey Jr. n'est plus Tony Stark, remplacé par Robert Vaughn qui incarnait le cinquième soudard du film Les Sept Mercenaires (1960) aux côtés de Steve McQueen. De la même façon, Peter Stults imagine une Pepper Potts interprétée par Mia Farrow, ex-Rosemary Woodhouse dans le classique éponyme de Roman Polanski.

 

James Dean dans Spring Breakers

Spring Breakers (2012), c'est ce film déjanté d'Harmony Korine avec Vanessa Hudgens, Selena Gomez, Ashley Benson et Rachel Korine en tordues du bikini...

 

... Et avec James Franco en rappeur-gangster tortueux et malsain. Imaginez qu'il soit remplacé par James Dean. Voilà ce que ça donne, très sobrement.

 

 

Richard Burton parmi les zombies

 

Peter Stults a aussi imaginé Richard Burton en tête d'affiche du film 28 jours plus tard (2002) de Danny Boyle. Rappellons que Richard Burton, c'est le Marc-Antoine de Cléopâtre (1963), ce film de quatre heures estimé comme le plus cher de tous les temps.

 

Mary Poppins dans Sixième Sens

 

Si le nom de Julie Andrews ne vous dit rien, les films où elle tenait le premier rôle vous évoqueront sans doute quelque chose... Car c'était elle la gouvernante Maria Von Trapp de la Mélodie du Bonheur (1965). Elle a également joué une gouvernante d'un autre genre, la magique Mary Poppins.

Maintenant imaginez-là dans l'angoissant Sixième sens (1999) de M. Night Shyamalan. Ca colle ? Pour Peter Stults, ça ne fait aucun doute.

 

Blade Runner

Il a joué Rick Blaine dans le mythique Casablanca (1942) avec la merveilleuse Ingrid Bergman. Ici, Humphrey Bogart vole l'affiche à Harrison Ford dans Blade Runner (1982) de Ridley Scott et devient Rick Deckard.

 

Alors, Humphrey Bogart en Rick Blaine... 

De tous les bars de toutes les villes du monde, il a fallu qu'elle entre dans le mien.


 

... ou en Rick Deckard:

Vous seriez surprise de savoir ce qu'un type est capable de faire pour voir un beau corps de fille.


 

Quel rôle et surtout quel film a votre préférence ? Une chose est sûre, voilà un sujet qui donne envie de revoir tous ces classiques.


 

(via Laughing Squid)

Images d'illustration : © Peter Stults 

Montages photo : Marie Moglia

 

Par Marie Moglia / le 27 mai 2014

Commentaires