Un ado découvre une cité maya

Par Sébastien Sabiron / le 09 mai 2016
Un ado découvre une cité maya
Indiana Jones peut lui tirer son chapeau. A 15 ans, le québécois William Gadoury a découvert l'emplacement d'une cité maya jusqu'ici inconnue. Il l'a localisée en établissant des correspondances entre la forme constellations et les positions des villes mayas.

Qui a dit que les ados passaient leur vie à poster des conneries sur Snapchat ? Scolarisé en 4 ème secondaire (l'équivalent de notre seconde) à Joliette près de Montréal, William Gadoury est devenu en quelques heures la coqueluche des scientifiques du monde entier.

Chichen Itza au Mexique / CC Flickr Paul Simpson


Comme le rapporte le Journal de Montréal, le jeune homme a découvert ce qui pourrait être l'une des cinq plus grandes cités maya de tous les temps. Pour ce faire, il a exploré une théorie selon laquelle cette civilisation précolombienne choisissait l'emplacement de ses villes en fonction des étoiles :

Je ne comprenais pas pourquoi les Mayas avaient construit leurs cités loin des rivières, sur des terres peu fertiles et dans les montagnes. Il fallait qu’il y ait une autre raison, et comme ils adoraient les étoiles, l’idée m’est venue de vérifier mon hypothèse. J’ai vraiment été surpris et excité quand je me suis rendu compte que les étoiles les plus brillantes des constellations correspondaient aux plus grandes villes mayas.



William a donc analysé 22 constellations maya en reliant les étoiles entre elles sur une carte et s'est aperçu que la forme de chacune d'entre elle correspondait à l'emplacement de 117 cités maya. Mais c'est en se penchant sur une 23 eme constellation que l'ado a fait sa plus grande découverte. 

Palenque au Mexique / CC Flickr Daniel Mennerich


Cette constellation comprend trois étoiles, qui renvoient à seulement deux cités mayas localisées sur la carte. William en a donc déduit qu'une troisième ville maya manquait à l'appel. Une 118 ème cité qui serait située dans un lieu reculé et inexploré de la péninsule du Yucatan au Mexique.

"Bouche de Feu"

Pour étayer sa théorie, William Gadoury a fait appel à l'Agence spatiale canadienne qui lui a fourni des images satellite américaines et japonaises. Leur analyse démontre la présence d'une trentaine de structures géométriques, dont une qui pourrait bien être une pyramide.

Si ces structures correspondent bien à des constructions humaines, il s'agirait de l'une des cinq plus grandes cités mayas connues à ce jour.

Le palais du gouverneur et la pyramide d'Uxmal / CC Flickr Dennis Jarvis


Selon le Journal de Montréal, la découverte du jeune homme sera bientôt publiée dans une revue scientifique. William rêve désormais d'être l'un des premiers à fouler le sol de "K'ÀAK' CHI'" ("Bouche de Feu"), le nom qu'il a attribué à cette probable cité maya. 

 


 

Images d'illustration : ruines de Calakmul au Mexique / CC Flickr Daniel Mennerich / Victor Gomez

Par Sébastien Sabiron / le 09 mai 2016

Commentaires