Ubisoft invite le Cirque du Soleil et Coeur de Pirate

Par Augustin Arrivé / le 30 avril 2014
Ubisoft invite le Cirque du Soleil et Coeur de Pirate
Le nouveau jeu d'Ubisoft, qui vient de sortir en version dématérialisée, nous transporte dans le monde fabuleux de Luméria. Une fable designée par le Cirque du Soleil et mise en musique par Coeur de Pirate, à mi-chemin entre les studios Ghibli et Final Fantasy.

 

On n'aurait sans doute pas imaginé pareille association : une bande-originale signée Coeur de Pirate, des personnages croqués par le Cirque du Soleil et le tout pour un jeu Ubisoft. Child of Light est sorti ce mercredi sur Playstation 3, Playstation 4, XBox 360, Wii U et PC. Une parution sans esbrouffe, un mois avant le lancement de Watch Dogs, des mêmes studios, autrement plus attendu.

 

 

Les deux jeux sont radicalement différents. Avec ce RPG, on est à mille lieues de la violence et à des années lumières du graphisme 3D réaliste de Watch Dogs. Ici, on navigue dans des aquarelles cotonneuses, une ambiance onirique.

Vous incarnez Aurora, une princesse autrichienne trépassée, devenue, dans le royaume des morts, une âme errante qui va prendre les armes pour sauver le monde. Patrick Plourde, son créateur, interrogé par le Figaro, y voit un message féministe :

Je ne voulais pas qu'on soit dans le cliché de la princesse qui attend que son prince arrive et règle tous les problèmes. Ici, il n'y a pas de prince charmant.


 

Le game-designer canadien, arraché d'Assassin's Creed, a voulu connaître l'ambiance d'une production indépendante. D'où ce projet low-cost, ficelé avec une mini-équipe de vingt personnes. "Mais ça demande autant de travail qu'un gros jeu", précise-t-il. L'homme est un fan de la saga Final Fantasy, et ça se sent. Il y a puisé une ambiance et quelques éléments de gameplay (notamment les arbres de compétences).

 

 

Une autre inspiration est venue du prestigieux Cirque du Soleil, à qui Patrick Plourde a confié le design général du jeu : "ils ont l'habitude de créer des costumes extravagants, des mondes exotiques, et pour moi, ça correspondait parfaitement à l'idée que j'avais du jeu." Bastien Alexandre, consultant de la troupe circassienne, dit avoir été immédiatement séduit :

C'est une bouffée d'air frais dans un univers vidéoludique qui se focalise plutôt, visuellement, sur un étalage de muscles et de puissance.


 

Quant à sa compatriote Coeur de Pirate, Patrick Plourde explique avoir fait appel à elle parce qu'il souhaitait "des mélodies qu'on puisse fredonner, et qui inspirent à la fois l'intimité et la nostalgie". La pianiste s'en est bien sortie, livrant une partition délicate, magnifiquement plaquée sur cette grande fresque animée. Elle prétend avoir versé une larme en voyant le résultat. N'exagérons rien.

 

Toute l'actu du jeu vidéo, sur Le Mouv', c'est avec Philippe Audoin, et c'est par ici.

Et pour en savoir plus sur Watch Dogs, le prochain jeu d'Ubisoft, c'est par là.


Photo de couverture et vidéos : images promotionnelles de Child of Light © Ubisoft, 2014

 

Par Augustin Arrivé / le 30 avril 2014

Commentaires