"Tu te souviens de moi ?"

/ le 28 mai 2014
"Salut, tu te souviens de moi ?"
Avez vous vraiment le contrôle de votre vie numérique ? Une agence britannique a mené une expérience édifiante : se faire passer pour de vieux amis auprès d'inconnus uniquement grâce aux infos qu'ils partagent sur les réseaux sociaux.

Qui n'a jamais vécu ce moment génant ? Une personne vous aborde chaleureusement dans la rue en vous appelant par votre prénom. Panique intérieure : impossible de la remettre. Généralement, après quelques secondes de flottement, on finit par se souvenir de cette vague connaissance, croisée rapidement chez le pote de la cousine d'untel.

Dans la vidéo ci-dessous, les victimes finissent aussi par se souvenir de la personne qui les aborde. Sauf qu'il ne l'ont jamais rencontrée.

  
Réalisée par l'Agence britannique Experian (spécialisée dans la gestion des risques sur internet), cette caméra cachée s'inscrit dans le cadre d'un projet autour de l'usurpation d'identité sur les réseaux sociaux.

Les comédiens disposent d'informations personnelles que les clients du bar ont publié sur Facebook, collectées uniquement grâce à leur nom, sans être "amis" avec les victimes. Si l'on peut ressentir l'incertitude dans le premier regard des personnes piégées, ils finissent tous par tomber dans les bras de l'inconnu qui les aborde.

En arrière plan : la victime / Capture d'écran
 

Pour les convaincre, il suffit souvent aux comédiens de citer le nom de leur ancien lycée ou d'un festival de musique "où nous avons dansé ensemble", conduisant dans ce cas précis la victime à s'excuser "pour son impolitesse".

Confidentialité négligée

On imagine que c'est justement par politesse que les piégés font mine de reconnaître les piégeurs ("si ce type se souvient de ma date de naissance ou du prénom de mon amour de fac, on doit forcément se connaître"). Leur trouble s'accroît lorsque les acteurs révèlent la supercherie :

Mais comment savez-vous tous ces trucs sur moi ? [...] C'est à peine flippant [...] Vous avez trouvé tout ça sur Facebook ? Puisqu'on n'est pas amis sur Facebook en fait [...] Mon Dieu, vous avez trouvé ma faille de sécurité en ligne !



En fin de semaine dernière, Facebook annonçait une modification des paramètres de confidentialité censée rassurer les nouveaux inscrits. Depuis 2009, les profils nouvellement créés étaient publics par défaut (excepté pour les mineurs). Ils sont désormais privés, à moins que l'utilisateur modifie les paramètres.

Un tout petit peu plus d'intimité numérique, sauf pour ceux qui renoncent à se plonger dans ces réglages pas toujours simples.

Via Le Bon Lien


 

/ le 28 mai 2014

Commentaires