T.I. : "Us or Else ", la mixtape de la révolte ! [audio+vidéo]

/ le 26 septembre 2016
T.I. : "Us or Else ", la mixtape de la révolte [vidéo]
La lutte contre le profilage racial continue à la suite des récentes bavures policières. TI apporte sa pierre à l’édifice avec sa mixtape engagée « Us or Else » sortie le 23 septembre en exclusivité sur Tidal.

En cette fin du mois de septembre, le slogan « Black Lives Matter » est malheureusement encore d’actualité. Après la mort de Terence Crutcher, le 16 septembre à Tulsa en Oklahoma, c’était au tour Keith Lamont Scott, le 20 septembre en Caroline du Nord de tomber sous les balles des forces de l’ordre. Ces incidents tragiques ont soulevé une vague d’indignation aux États-Unis. Le rappeur TI plus connu pour ses titres légers est entré dans l’arène le 23 septembre avec sa mixtape du nom de « US or Else », pour protester à son tour contre ses violences policières, ce climat politique, ces tensions raciales et pour faire souffler ce vent de révolte à l’aide son flow.

 

« Can't you see we livin' in a war zone ? Guess you don't notice when you livin' in it, like every weekend it's a man down ! Ain't got no pity for the innocent so I'ma represent it… » « Ne vois-tu pas que nous vivons dans une zone de guerre ? Tu ne demandes pas quelles sont les règles pour y vivre, comme chaque week-end c’est un homme à terre ! Il n’y a pas de pitié pour les innocents c’est pourquoi je les représente… » (Warzone – TI)

Le refrain de ce titre est un cri d’alarme sur cette situation très inquiétante pour les Afro-Américains. TI n’a pas fini de partir en campagne dans son morceau et n’hésite pas à se positionner en leader dans ce même refrain :

« Dedicated, tell 'em : "Hands up, can't breathe, Hands up, can't breathe, Hands up, can't breathe"Hands up, can't you see we livin' in a war zone? »


 (Dédicaçons-les : mains en l’air, je ne peux plus respirer, mains en l’air, je ne peux plus respirer, mains en l’air, je ne peux plus respirer, mains en l’air, ne vois-tu pas que nous vivons dans une zone de guerre ?) 

 

Le rappeur d’Atlanta s’approprie les derniers mots d’Éric Garner, qui sont devenus un slogan pour cette lutte antiraciste. Bien décider à marquer les esprits… T.I. reconstitue la mort de Tamir Rice, abattu à cause de son pistolet factice, Éric Garner, étranglé lors d’un contrôle de routine, Philandro Castille, abattu devant sa famille lors d’un contrôle routier. Il remet sur la table ces faits marquants en inversant la couleur des victimes pour relancer le débat. Le clip est dans la lignée de we will not sorti quelques semaines plus tôt :

La mixtape de la révolte : Us or Else compte 6 titres dont Warzone et We will not est disponible sur Tidal.

 

TI s’est entouré de Meek Mill, Big K.R.I.T., Killer Mike et Quavo pour militer pacifiquement. La liste des victimes afro-américaines s’allonge de jour en jour. Des initiatives culturelles, sociales et militantes se succèdent, mais que faut-il vraiment pour que l’injustice prenne fin ? 

 


 

Par Lansala Delcielo

Crédit photo : Getty Images/ Johnny Nunez

+ de T.I. sur Mouv'

/ le 26 septembre 2016

Commentaires