The Walking Dead prêt au boycott contre une loi anti-gays

/ le 25 mars 2016
The Walking Dead prêt au boycott contre une loi anti-gays
La chaîne AMC qui produit The Walking Dead en Géorgie menace de quitter l'Etat si une loi anti-LGBT actuellement envisagée était votée. Marvel et Disney pourraient en faire autant.

Disney, Marvel, AMC, même combat : hors de question de continuer à travailler dans l'Etat de Géorgie si cette loi devait passer. Le gouverneur de cet Etat, Nathan Deal, a actuellement entre les mains un projet qui scandalise les défenseurs des droits de l'homme : ce Free Exercise Protection Art permettrait aux organisations religieuses de ne pas embaucher quelqu'un au seul prétexte qu'il est gay, si cela viole ''leurs croyances religieuses sincèrement ancrées''. Bref, un texte clairement discriminatoire qui ne plaît pas du tout à ces mastodontes du cinéma sur petit et grand écran.

 

Droits Flickr 

''Nous prévoirerons des affaires ailleurs si une loi vient à autoriser des pratiques discriminatoires''

Les responsables de Disney et Marvel ont dégainé les premiers en prévenant les élus de l'Etat de Géorgie. Bien que ravis de bosser sur place, ils n'hésiteront pas à déménager si cette loi entre en application. Même combat pour AMC qui produit et tourne sur Atlanta et ses alentours depuis six ans. On se se souvient tous des scènes au coeur de la ville dans les premières saisons, là où le noyau dur du groupe actuel s'est formé autour de Glenn, Rick ou encore Daryl.

The Walking Dead, tout comme Call better Saul, pourrait donc être produit ailleurs

Au fait, pourquoi toutes ces énormes sociétés produisent en Géorgie ? Tout simplement parce que les avantages fiscaux et les aides aux entreprises y sont considérables. C'est donc un deal gagnant-gagnant entre l'Etat et ces studios, qui rapportent chaque année des centaines de millions de dollars en impôts. Une manne énorme remise en cause aujourd'hui, ce qui constitue une menace importante pour la Géorgie. Pour AMC, Disney, Marvel et les autres en revanche, les pertes seraient très relatives : au Canada aussi, on sait accueillir les studios en leur proposant une fiscalité avantageuse.

 


Droits photo de couverture Flickr

 

/ le 25 mars 2016

Commentaires